Forum jeu de rôle sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au coeur du kypari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khalal

avatar

Messages : 545

MessageSujet: Au coeur du kypari   Lun 7 Juil - 14:49

Après avoir inspecté un arbre kypari sans mantide, le suivant avec un début de présence, la suite logique était un arbre occupé et habité, autant dire le plus dangereux, afin de mieux comprendre la relation entretenue entre ces insectes humanoïdes et les arbres particuliers de la région.

Se posant contre l'arbre, le druide et la paladin s'astreignent au silence, profitant de l'obscurité de la nuit. Pendant que l'elfe s'occupe d'ouvrir un passage à travers l'écorce, Celyan dirige son griffon vers le rebord d'une falaise abritée et cachée en contrebas, puis surveille les arrières, s'assurant qu'aucun insecte ne viennent les déranger dès le début.


Au cœur du kypari

L'intérieur de la racine est immense, même Khalal n'a pas besoin de se baisser pour marcher à l'intérieur. Une faible lueur orange éclaire l'intérieur, produite par de "petits" insectes de la taille d'un chien, semblables à des lucioles sans aile, qui se nourrissent d'ambre. De larges veines de sève sont discernables sous l'écorce, s'écoulant de temps à autre lorsque la pression devient trop forte.

Le silence est à peine troublé par leurs murmures, l'elfe suivant les veines, s'arrête régulièrement pour inspecter plus avant les effets de celui-ci sur l’arbre, comment il est utilisé par les insectes, commentant à voix basse. Celyan épée et bouclier tirés, fait le guet.
Rapidement ils purent constater que non seulement l'ambre présent circule à travers l'arbre, des racines jusqu'au tronc et aux branches, mais aussi est stocké en son centre par une imposante construction en forme de flèche inversée, pendant au plafond de bois. L'intérieur rayonne de cette couleur ambrée caractéristique.

A peine eurent-ils le temps de voir, essayer de comprendre l'intéret de cette construction qu'un mantide de très grande taille, avec une collerette, arrive en voletant, tournoyant un bref instant autour de la flèche d'ambre avant de se poser au sol.
Le druide sous forme féline, caché dans les ombres observe les fait et geste de celui-ci. Celyan hors de vue du mantide derrière une pilier d'écorce, compte sur le félin pour l'avertir des mouvements. Après une longue minute silencieuse, le mantide s'élance en l'air, s'envolant vers les hauteurs de l'arbre.

- Tu as pu voir ce qu'il faisait ? Tu penses que l'on est repéré ?
- Non, il est venu absorber de l'ambre... je ne suis pas sûr de comment il a fait, mais il a attiré l'ambre à lui, comme pour se recharger... Je ne sais pas si tu as remarqué mais l'arbre semble avoir souffert, il y a de larges plaques d'ambre pour colmater, peut être même guerir les blessures du bois ?


Préférant cependant ne pas s’attarder, tous deux se remirent en marche, plus attentifs.
Un craquement, l'écorce cède sous le poids de l'ambre circulant, s'échappant dans un flot visqueux sur la paladin, qui n'a pas le temps de s'écarter.
Khalal se précipite vers elle, l'aidant, commençant par lui essuyer le visage avant que l'ambre se solidifie au contact de l'air. Utilisant ces griffes, il tranche la fine pellicule d'ambre obstruant la bouche et surtout les paupière.

- Mmmh... merci Khalal. Ecarte-toi, je vais essayer de me dégager.

L'elfe laisse ensuite Celyan briser le reste sur son armure à coup de plat de l'épée... ce qui finit par attirer les mantides.

Le bruit de course, de cliquetis de mandibules et de vrombissements d'ailes résonne dans les galeries partiellement éclairées. L'elfe ouvre la voie tandis que l'humaine ferme le chemin qui monte lentement au sein du tronc de l'arbre kypari. Arrivés vers un cul de sac, l'elfe pose ses mains sur l'écorce, commençant des incantations pour ouvrir le passage vers la sortie.
Un mantide ailé se fait littéralement découper en deux, en tentant d'atteindre Khalal. La paladin combat de front et tient en respect un second mantide enragé, bientôt rejoint par l'énorme mantide à collerette. Le druide tente de provoquer l'ouverture de l'écorce, luttant contre la magie étrange du mantide à collerette, qui semble manipuler l'ambre de l'arbre et empêcher le bois de bouger face à la magie druidique.

Après un rapide conciliabule c'est un fauve et une furie rousse qui se précipite sur le mantide géant, celui finissant par fuir, le visage ravagé par les griffes, retournant se soigner près de la Flèche d'Ambre. Permettant enfin aux deux intrus de fuir, profitant de son absence.

Sortie et surprises

Ressortant de l'intérieur de l'arbre, prenant pied sur une branche gigantesque, Khalal inspire l'air du soir, rafraichissant, se tournant vers Celyan qui émerge de "trou" formé dans l'écorce.

- Ne restons pas i...

Un mantide ailé percute le druide, plantant ces mandibules dans son bras, le mettant à terre.
Un cri de douleur résonne dans la nuit, l'elfe essaye de se débattre mais son bras le brûle de l'intérieur puis s'engourdit rapidement.
Délogeant l'insecte guetteur à grand coup de bouclier, Celyan s'approche du druide qui tache de se purger du venin avec peine, parvenant tout juste à contenir les effets paralysants.

Sifflant Zixx, Celyan essaie de prodiguer des soins à Khalal. Le griffon ne met pas plus d'une minute à répondre à l'appel et rejoindre les hauteurs de l'arbre. Lorsque le griffon arrive, il dépose un étrange esprit sylvestre qui s'empresse de bondir sur le druide, l'aidant à son tour à purger le poison par une magie bienfaitrice naturelle inconnue.

Préférant remettre à plus tard la discussion, ils s'envolèrent rapidement en lieu sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 629
Localisation : Royaumes de l'Est
Humeur : Motivée

MessageSujet: Re: Au coeur du kypari   Lun 7 Juil - 16:18

Pendant ce temps, sur une falaise en contrebas de l'îlot où se dresse l'arbre kypari.

Zixx rejoint un rebord abrité, atterrissant en douceur et en silence. Visiblement il n'a pas été suivi. Sa couleur ébène est une aubaine pour ne pas se faire remarquer de nuit. Le griffon s'installe au milieu des touffes d'herbe qui jaillissent de manière inattendues contre la paroi rocheuse.

Il guette les environs, attendant patiemment un sifflement caractéristique de sa cavalière. Au dessus de lui s'étend un ciel étoilé en partie dissimulé par l'immense ramure d'un arbre kypari. En dessous, les vagues calmes de la mer du Ponant de Pandarie. Au dessus de la falaise d'en face, d'autres arbres kyparis, et probablement d'autres mantides.

Ne pas se faire repérer. Reste vigilant. Décoller immédiatement si Celyan l'appelle.

Le volatile patiente, encore et encore, infaillible gardien ailé d'une rouquine qui aime se mettre dans des situations mortellement dangereuses.

Le griffon lève la tête pour vérifier que rien ne surgisse d'au-dessus de lui et quand il rabaisse le regard, il découvre devant lui un petit être à tête d'écorce et de feuille, qui l'observe avec le plus grand intérêt. Se relevant d'un coup par réflexe, le griffon s'écarte à une distance raisonnable de l'intrus, fixant son regard perçant sur lui, jaugeant la menace.

Comme le petit lutin sylvestre ne bouge pas et continue de l'observer avec curiosité, le griffon penche la tête sur le côté, intrigué. Le lutin l'imite et penche à son tour la tête sur le côté. Zixx répond en déployant ses ailes pour impressionner la créature, la faire fuir ou au moins voir sa réaction. Le lutin répond par une grimace.

S'agaçant, Zixx provoque un large coup de vent d'un battement d'aile... ce qui fait rire aux éclats l'esprit sylveste qui s'accroche à une touffe d'herbe, les pieds ne touchant plus le sol quelques instants. Le griffon se précipite sur la créature pour la saisir mais celle-ci est plus vive et lui échappe, esquivant sur un côté, puis un autre, s'amusant de ce jeu divertissant, sautillant, dansant presque avec le griffon.

S'immobilisant, le griffon observe le lutin, dépité, puis décide de l'ignorer. Le lutin n'entend pas ainsi cesser la soirée d'amusements et puisque le griffon ne veut plus être l'attrapant alors c'est lui qui va essayer de le toucher et lui bondit dessus, encore et encore... Les prochaines heures risquent d'être follement divertissantes... du moins pour l'un des deux.


******


Un sifflement aigu perce la nuit. Enfin ! Celyan et Khalal sont sortis et l'appellent. Le griffon allongé par terre, tourne la tête. Sur son dos, le petit lutin fait une petite sieste au milieu des plumes duveteuses et confortables. Zixx émet un piaillement dépité : le lutin a joué encore et encore à venir l'embêter et il n'a arrêté qu'une fois qu'il fut épuisé d'avoir joué. le volatile se redresse, blasé et dépité, ce qui réveille le petit être feuillu. A peine le griffon a-t-il décollé que le petit être est tout à fait réveillé et en pleine forme pour ce nouveau jeu dans les airs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 629
Localisation : Royaumes de l'Est
Humeur : Motivée

MessageSujet: Re: Au coeur du kypari   Mer 9 Juil - 15:52

Deux jours plus tard

Souvenir d'un petit arbuste perdu

- Bon, tu t'es assez amusé avec Zixx, petit buisson, explique-moi ce que tu attends de nous.
- Tikh tikuruh rikititi ?


Khalal s’assoit dans l'herbe, déposant le petit esprit sylvestre devant lui, puis pose sa main sur la tête d'écorce, s'astreignant au calme afin de communier avec lui, laissant agir sa magie druidique entre eux.

Le petit lutin feuillu répond à Khalal par des images, des ressentis, des sensations. Il lui montre les ailes du griffon, les ailes de Khalal en forme de corbeau, les ailes des oiseaux, les ailes des mantides, et lui... qui ne possède pas d'ailes.

Quand le druide demande comment le lutin des bois est arrivé jusqu'ici, le lutin lui répond en lui montrant d'où il vient par un souvenir...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Khalal voit à travers l'esprit du lutin perdu.

Tout petit, il court à travers les herbes, au sein d'une colline verdoyante, habitée d'animaux de tous genres. Devant lui s'étend un immense arbre kypari d'une couleur orangée, mais l'image se voile rapidement et l'arbre se nimbe de brumes noires et blanches corruptrice. Celles qui recouvrent les Terres de l'Angoisse.

Plus loin s'étend son village, au pied d'un autre arbre kypari, rempli de nombreux petits lutins sylvestres. Se détournant, la course continue plus loin dans les plaines, ralliant des constructions mantides facilement reconnaissable, longeant un chemin près d'un gigantesque ravin. Khalal vit à travers l'esprit du lutin ce souvenir et tente de mémoriser les lieux et le chemin.

Le lutin est agile et son apparence lui permet de s'avancer discrètement dans les herbes hautes près d'un camp mantide sauvages, sans se faire repérer. En plus les mantides sont en train de se battre les uns contre les autres dans les alentours, leurs mouvements enragés trahissent la guerre qu'ils se livrent. S'abritant près d'un petit arbre, le lutin repère non loin, une entrée. L'embouchure de ce qui ressemble à un bâtiment mantide et qui s'enfonce sous terre. Le lutin le sait, le sent : c'est là qu'il doit aller. Enhardi par cette vision proche, la petite créature se précipite pour atteindre l'entrée... quand soudain !

- SHHHHHHK !

Surgissant depuis les airs, un mantide paré d'ailes fait un piquet sur lui et le saisit violemment, enragé de découvrir l'intrus ici. Le mantide siffle entre ses mandibules et vole jusqu'au dessus du ravin... puis lance l'indésirable de toutes ses forces de l'autre côté.

Le lutin atterrit la tête la première dans la terre des Steppes de Tanglong, séparé de sa patrie et des siens par le précipice. Cependant un coup du sort le venge bien rapidement : embusqué près de cette frontière naturelle, deux pandashans décochent de nombreuses flèches sur le mantide qui s'est avancé. L'insecte est pourfendu à de multiples endroits et fait une chute mortelle jusqu'au fond du gouffre.

Le petit lutin apeuré et paniqué court dans tous les sens, cherchant un moyen de retourner de l'autre côté.


Diminuant ses incantations druidiques, le kaldorei observe le lutin qui lui a partagé un fragment de son passé. Il regarde Celyan, qui est restée à côté d'eux patiemment, attendant la fin de "l'échange".

- Il a bel et bien besoin d'aide pour retourner chez lui.

Mais que voulait-il faire exactement dans ce camp mantide ? Que cherchait-il à atteindre au sein du bâtiment qu'il a aperçu ? Les réponses se trouvent en terres dangereuses et corrompues. Rien que d'imaginer ressentir la nature souillée à travers lui fait frémir le druide. L'expérience va être fortement déplaisante.



Dernière édition par Celyan le Sam 26 Juil - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 629
Localisation : Royaumes de l'Est
Humeur : Motivée

MessageSujet: Re: Au coeur du kypari   Jeu 10 Juil - 11:22

Les pandashans ont nommé le gouffre séparant les Steppes de Tanglong des Terres l'Angoisse, les Profondeurs Béantes. Une frontière naturelle permettant une défense plus aisée. Les mantides du sud qui tentent de remonter vers les Steppes sont obligés de se mettre à découvert en volant pour franchir le ravin, tandis que les pandashans de la falaise d'en face tirent à vue sur tout ce qui s'approche. Si quelqu'un  descendait au fond des Profondeurs Béantes, il serait le témoin des conséquences de ce barrage de flèches : des multitudes de corps de mantides en décomposition jonchent le sol en bas.


Découverte du village des lutins : Rikkitun

Quittant le campement pandashan où ils ont trouvé refuge depuis deux jours, Khalal, Celyan, Zixx et le mystérieux esprit sylvestre survolent les Profondeurs Béantes du nord vers le sud, pour ramener le lutin chez lui.

Ils distinguent au loin la cime du plus grand arbre kypari qu'ils aient jamais vu, l'antre des impératrices mantides qui se sont succédées pendant des millénaires : le cœur de l'essaim mantide.

La petite plaine où ils se posent, semble épargnée de la corruption sha et hormis quelques gazelles, des porcs-épics, des phalènes et plus curieux, des créatures ressemblant traits pour traits à des fées fléchetteuses, il n'y a aucun mantide... visible tout du moins. Le petit lutin, installée devant Celyan sur le dos de Zixx s'agite avec enjouement. Il est proche de son foyer.

- Khalal, regarde un peu ça !
- Qu'est-ce qu-... c'est une graine ?!
- *le petit lutin désigne gaiement* Thruk ri tikun ! Thruk ri tikun ! Thruk ri tikun !


Le kaldorei reprend forme elfique et s'approche d'une graine gigantesque faisant bien plus de deux fois sa taille. Khalal pose sa paume contre la cosse géante avec une telle curiosité qu'il ne semble plus prêter attention au reste. Pour un herboriste averti, il semble évident que cette graine provient des arbres kyparis, pas seulement à cause de sa taille colossale, mais aussi par cette forme conique durcie, caractéristique des graines de conifères. Et c'est bien dans cette catégorie, qu'il peut classer les arbres kyparis : leur sève/résine, formant des agrégats d'ambre une fois séchée, leur croissante ligneuse avec un tronc unique, à tendance apicale, comportant des branches latérales, les feuilles longues et aciculaires. De plus les conifères sont les arbres les plus anciens de la planète, apparus bien avant les feuillus, et regroupent aussi les espèces les plus grandes.

Au contact de la graine, Khalal ressent une énergie naturelle comme jamais il n'en a côtoyé. Comme une lointaine forme de magie druidique. Plus archaïque. Brute. Indomptée. En s'harmonisant avec elle, il ressent la puissance insoupçonnée qui sommeille dans la graine : à elle seule, elle contient l'énergie de l'arbre qui l'a porté, cette graine-mère provient d'un arbre-mère, lui-même issu d'une ancienne graine-mère, elle-même provenant d'un autre arbre-mère, etc...

Le druide est pris dans un tourbillon agréable de sensations millénaires, transmises à chaque nouvelle graine, depuis l'aube des temps, bien avant qu'il ne naisse, bien avant que son peuple n'apparaisse, bien avant que les Titans ne forgent le monde. Une mémoire végétale faramineuse qu'il a l'occasion de toucher du bout du doigt.

- C'est... incroyable Celyan. Sensationnel. Fantastique !
- *ne voulant l'interrompte* Euuuh... Khalal ? Je crois qu'on a de la visite.


Autour d'eux, une foule de petits lutins s'est rassemblée, regardant tantôt les étrangers avec méfiance, près de leur graine-mère, tantôt avec une curiosité naturelle amusée. Le petit esprit rescapé a tôt fait de descendre de Zixx et courir retrouver les siens, qui saluent son retour dans une clameur joyeuse de "rik tik tiktouk!" et autres "thou kurititi!".

Bientôt tout le petit groupe marche vers le village, plus loin dans la plaine, situé au pied d'un grand arbre kypari non touché par les shas : leur grand Arbre-Mère.

A arrivant près d'une large souche ancienne abimée par le temps, Celyan se voit interdire d'aller plus loin par une barrière de lutins immobiles et méfiants vis-à-vis du métal qu'elle porte sur elle. Tandis que Khalal peut lui s'avancer vers le lutin le plus grand d'entre tous. Le chef de la petite tribu, est déjà en train de s'entretenir avec le lutin rescapé qui lui raconte ses mésaventures et sa rencontre avec les deux étrangers de grande taille.

Avec l'approbation de son chef sylvestre, le petit lutin tend sa main d'écorce à Khalal et laissant agir leur contact, lui transmet les inquiétudes et l'objectif qui l'habite : il a besoin de se rendre dans un endroit spécial pour protéger leur Arbre-Mère. Sa dernière tentative s'est soldée par un échec, mais avec l'aide de GRAND ami de la nature, il pourra atteindre son but sans se faire attraper par les mantides qui rôdent.

Khalal esquisse un sourire amusé et lui montre qu'il est grand seulement comparé à eux, mais qu'il est tout petit face à l'arbre. Il est aussi tout petit s'il est seul face aux mantides, alors que l'aide de son amie rousse en armure les fera grandir pour pouvoir surpasser ses adversaires coriaces.

C'est donc finalement avec la bénédiction du chef des lutins et de tous le village que Khalal et Celyan s'élancent en courant derrière le petit arbuste vivant qui les conduit à travers les fourrés des Terres de l'Angoisse.



Dernière édition par Celyan le Sam 26 Juil - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 629
Localisation : Royaumes de l'Est
Humeur : Motivée

MessageSujet: Re: Au coeur du kypari   Jeu 10 Juil - 14:52

Le Cœuracine

Après avoir fait un détour, ils arrivent à proximité du fameux campement mantide, situé pile entre l'Arbre-Mère des lutins au sud et une portion de plaine avant les Profondeurs Béantes au nord. Leur ami lutin prend très à cœur sa mission et sert de guide et se charge de partir en reconnaissance. Plein d'hardiesse, il se faufile en premier et fait signe à ses "grands" amis humanoïdes de le suivre quand il est sûr que la voie est dégagée.

Khalal, sous forme féline, et Celyan s'avancent, croisant des cadavres de mantides et également des dépouilles de tréants en train de pourrir dans les environs. La terre n'est pas corrompue mais le malaise de la région est plus intense ici qu'elle ne l'était près du village des lutins.

Enfin ils arrivent près de l'entrée du bâtiment mantide plongeant sous terre que Khalal avait vu au travers du souvenir du lutin. C'est là leur objectif. Visiblement les mantides ont fini de se battre, beaucoup sont morts et les autres doivent s'être barricadés pour la nuit. Seul un gros mantide gardien veille sur l'entrée du bâtiment.

- Je vais faire le tour...

Le fauve elfique, accompagné du lutin, passent dans les hautes herbes, profitent des ombres, se glissent derrière des larges racines puis des rochers, s'approchant peu à peu de la cible. Celyan patiente et fait le guet pour assurer leurs arrières, restant derrière un arbre sans bouger.

Près. Plus près. Khalal est dans la dernière ligne droite. Quand il ne reste plus que quelques mètres qui le séparent du mantide, il court pour prendre de l'élan et bondit agilement dans le dos du gardien, l'envoyant à terre. A coup de griffes et de crocs il tente de prendre le dessus, "aidé" dans son combat par le petit lutin qui donne des coups de pieds insignifiants à l'insecte. Le temps que Celyan sorte de sa cachette pour les rejoindre, le druide a déjà achevé son opposant, bien qu'il se soit pris un coup à l'épaule dans la bataille.

- Rentrons vite à l'intérieur faire ce que le lutin a à faire ! Ne perdons pas de temps, d'autres pourraient venir.

Descendant dans les souterrains du bâtiment étroit et orné de lampes tamisées, ils parcourent quelques mètres de couloir et découvrent tout au fond, une salle circulaire de taille modeste, abritant une seule et unique chose : une racine de l'Arbre-Mère, sous lequel ils doivent se situer à présent. Descendant par un trou du plafond, la racine s'entortillent dans l'espace qui lui est laissé jusqu'à presque toucher le sol. C'est incroyable mais il semble que la salle ait été créé pour elle, l'entourant sans jamais la toucher ou lui voler de l'espace, le plafond s'ouvrant pour l'accueillir sans l'abimer.

Le druide écarquille les yeux quand il comprend l'importance des lieux où ils se trouvent : c'est le cœuracine de cet arbre, l'endroit où se situait la graine qui l'a vu naitre, croitre et s'épanouir pour monter hors de la terre, vers la lumière du jour. C'est le lieu du commencement de sa vie.

A peine arrivé, l'esprit sylvestre se dirige en gambadant vers le cœuracine et commence à incanter un sort sur elle. Attiré par les énergies druido-naturelles qui se dégagent de cet incantation, Khalal rejoint le lutin et pose sur mains sur la racines pour l'aider.

Dans l'esprit du druide, la compréhension complète de ce qu'il se passe lui est transmise par des sensations, des évocations multiples, comme si les pensées de l'arbre, du lutin et de tous les lutins du village, ainsi que des mantide lui étaient partagées.
Des images brèves du chaos qui règne chez les mantides depuis la corruption, puis la mort de leur Impératrice, puis du départ (et mort supposée) des prêtres Klaxxis, qui auraient normalement dû être présents pour assurer l'avènement d'une nouvelle impératrice. Parmi les terres chargées d'énergies shas les mantidés soldats et ouvriers restants sur place sont perdus, livrés à eux-mêmes au sein d'une ruche sans reine. La corruption et les combats qui ont éclaté menacent de se répandre parmi tous les mantides et auraient de graves répercussions sur les arbres kyparis encore sains.

Derrière ces images de chaos et de corruption, Khalal ressent la volonté du petit peuple des lutins. A travers l'énergie vibrant dans la racine, le druide ressent la force vitale de tous les lutins. De l'autre côté de l'arbre, ils se sont tous rassemblés dans un rituel qui transfert leurs énergies respectives vers leur lutin élu qui est finalement parvenu à atteindre le cœuracine de leur Arbre-mère. La protection qui va découler de ce transfert saura renforcer cet arbre kypari pour encore quelques années à venir.

Celyan observe. Doucement les énergies refluent, le cœuracine finit d'absorber la puissance circulante offerte et canalisée par les lutins et Khalal. Le druide se recule. Au centre de la pièce, le petit lutin est immobile. La vitalité qui lui avait été conféré pour sortir de terre et vivre est épuisée, il l'a entièrement consommée pour réaliser le rituel. Sacrifié. Maintenant la magie naturelle qui l'animait et lui avait été accordée est repartie au sein de son Arbre-Mère, ne faisant à nouveau plus qu'un avec la nature qui l'a vu naitre. Un sourire heureux reste gravé sur l'écorce de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 545

MessageSujet: Re: Au coeur du kypari   Ven 11 Juil - 1:18

Khalal se recule, ses yeux luisent d'un éclat plus vif qu'à l'ordinaire, encore sous l'effet de la magie ancienne des lutins. Ramassant le lutin, le druide se tourne vers Celyan.

- Allons y, il n'y a plus rien à faire ici. J’emmène le corps pour qu'il puisse reposer parmi les siens. Ici les mantides seraient capables de le jeter n'importe où.


Celyan acquiesce, partant devant, solennelle.
Maintenant que la corruption au niveau de cette arbre se dissipe, les mantides risquent de revenir rapidement afin de voir ce qu'il s'est passé.

**********************

Les lutins dansent, chantonnent dans leur étrange langage, fêtant avec leurs amis géants le renouveau de leur Arbre-Mère. Loin d'être pleuré, le sacrifice du petit lutin est célébré. Il a pu sauver leur Arbre, il fait partie intégrante de lui. Pourquoi le pleurer ?

Adossé à un arbre, les bras croisés, Khalal observe avec amusement les lutins, chacun d'eux débordant d’énergie, ne semblant pas vouloir se reposer, contrairement à Celyan qui dort allongée contre Zixx, non loin de lui.
Le pauvre griffon est malgré lui le centre d'attention de plusieurs lutins, celui ci ne pouvant bouger du fait de la paladin endormie contre lui, en fait une victime idéale.

S'approchant pour sauver Zixx des lutins, il s'assoit contre lui. Un seul lutin, le chef, vient lui tenir compagnie, l'un et l'autre pouvant enfin échanger sur leur compréhension et leur relation vis à vis de la nature.

Les lutins finissent par revenir, silencieux, passant à un autre jeu, tresser des fleurs dans les cheveux de l'endormie sous le regard amusé de Khalal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au coeur du kypari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» Sora, ou l'élu au coeur pur
» Votre anime coup de coeur du moment !
» Mes films coup de coeur et à voir
» [Lego] Coup de Coeur: BlueStarMedia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: