Ancien forum de la guilde jeu de rôle Quintessence sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Traversée de Kun Lai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Traversée de Kun Lai   Ven 20 Juin 2014 - 14:52

Reprendre la route. Quitte le temple du Tigre Blanc. Continuer le voyage initié depuis plusieurs mois et qui va les conduire à traverser l’Échine du Serpent pour atteindre un dernier temple. Celui du Buffle Noir. En territoire mantide...



- Je me demande à quoi ressemble ce Buffle... une vache, ça n'a rien de très impressionnant ou distingué.
- Il n'a pas de griffes. Et il n'a pas une apparence gracile. Le Buffle représente l'endurance et la robustesse Celyan.


Traversant les plaines sèches du sommet de Kun Lai, les deux voyageurs avancent en se demandant déjà ce qu'ils vont découvrir dans les jours à venir. Ils suivent déjà la route depuis un petit moment et Khalal commence à se sentir mal. Une souffrance qu'il ressent en lui, qui lui martèle la tête et le fait grimacer et ralentir le pas.

- La... la terre souffre. C'est de plus en plus proche.


S'arrêtant finalement le long de la route, Celyan et Khalal cherche à identifier la cause du malaise du druide. Juste avant d'accéder au Temple de Xuen, ils avaient été témoin de la bestialité des yaungols, ces espèces de taureaux bipèdes, armés et dangereux. Il n'était pas impossible qu'ils incendient des champs pandarens. Aux aguets, ils s'écartent du chemin, Khalal tachant de localiser l'origine du mal qui dévore les alentours.

Et là... juste derrière une colline, s'étend une mare de terre noire. Aucune herbe ne pousse, aucune créature n'approche, aucun oiseau ne la survole. En se rapprochant l'ambiance devient aussi lourde qu'un jour d'orage. La souffrance et la détresse de la nature souillée résonne en écho douloureux à travers Khalal.

D'un signe de tête commun, ils s'approchent jusqu'à être à la frontière entre la terre non touchée et la terre corrompue d'un noir d'encre. Khalal s'agenouille et plonge ses mains dans la terre meuble, afin de libérer sa magie druidique en elle pour la soigner. Mais la souillure présente est... consciente. Contenant la magie, l'empêchant d'aider la terre, le mal s'insinue jusqu'à Khalal, remontant vers lui, aggripant ses mains de substances filamenteuses noires et blanches gluantes.

La paladin invoque la Lumière pour libérer Khalal, qui fulmine de peur et de rage, retirant ses bras d'un geste vif en arrière, tandis que la magie sacrée de Celyan forme un petit îlot protecteur, où la terre semble moins corrompue.

- Ne bouge pas Khalal, je vais t'aider à te défaire de ça !

Mais le druide rugit face à Celyan, se débattant quand elle tente de lui toucher un bras, habité par des émotions incontrôlables. Le regard félin colérique croise celui de la rouquine, ferme mais non-aggressive.

- Aies confiance en moi. On va te l'enlever, mais tu dois me laisser faire.

- Pourquoi ? POURQUOI tout le monde n'arrive pas à voir ce que j'ai sacrifié pour eux ? Ce que j'ai fait ! Ils m'ont tourné le dos !
- Je ne te tournerai pas le dos.
*canalisant lentement la Lumière* Reste focalisé sur le présent. Cet endroit a besoin d'être aidé. Et je n'y arriverai pas seule.
- Non.. je... revois ton regard haineux. Il tourne en boucle dans ma tête. La forêt... tes paroles...
- Je suis navrée Khalal. Je m'étais emportée. Je n'aurais pas dû. Nous venions d'affronter une force inconnue. Et tu dormais sans que je ne puisse rien y faire. J'ai tout essayé. La force, la douceur, la Lumière...
*dirigeant la magie sacrée vers l'elfe, elle voit que celui-ci se retient de ne pas laisser éclater de violence verbale ou physique*
- Tu avais peur ?
- Je n'ai pas envie que tu me mentes. Que tu me caches des choses. La vérité c'est que j'accepte que tu ne dises pas tout... et en même temps j'ai peur que tu me caches des choses graves.
*termine de canaliser la Lumière sur Khalal et les filaments gluants se rétractent jusqu'à séchés*
- *se détendant au fur et à mesure* Je ne te mentirais jamais Celyan. Tu me comprends et je t'en suis reconnaissant.

L'humaine acquiesce gravement, pendant que Khalal se libère complètement de la substance à présent séchée.
Se remettant en position, Khalal parvient à localiser la source du mal, un cœur de corruption à l'épicentre de la terre noircie. Lorsqu'il tente de l'emprisonner par des sarments, ce noyau se débat sous terre et laisse émerger en surface une créature baveuse, blanche et noire, sifflant méchamment à l'attention des deux intrus.

Celyan s'élance la forme incertaine, pour l'empêcher de s'en prendre à Khalal, qui tente de son côté de faire appel à plus de magie druidique.


Alors que la créature étrange se meut en rampant à demi vers la paladin, celle-ci le frappe de son épée imprégnée de Lumière sacrée. L'apparition ne se fait pas seulement trancher en deux, elle est pulvérisée à néant au contact de la lame.
Khalal profite de cette diversion, sentant que la corruption perdu du terrain face à la frappe de Celyan. Sous terre, ses sarments entourent et broient le noyau corrupteur jusqu'à le détruire entièrement. A cet instant la présence des réminiscences de sha à cet endroit disparaissent et laisse libre place à la magie druidique qui reverdit la parcelle de plaine d'herbe, de fleurs et de buissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Traversée de Kun Lai   Lun 23 Juin 2014 - 12:07

En retournant sur le chemin qu'ils avaient laissé derrière eux, Khalal et Celyan découvrent Zixx et Khraikh accompagnés d'un pandaren d'âge mûr, tirant une chariote.

Le fermier pandaren, avenant et accueillant, leur explique que la terre que le druide et la paladin viennent de délivrer du mal, se trouve sur la parcelle de champs appartenant à la famille fermière Patte-Musquée. L'endroit avait subit au cours de l'année précédente une importante attaque et présence sha, et le brave pandaren désespérait de voir ce bout de terre revenir à la normale avant des générations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Traversée de Kun Lai   Lun 23 Juin 2014 - 16:28


Ferme des pandarens Patte-Musquée.

- Prête à te remettre en route ?
- Oui...
- Qu'y a-t-il ? Tu as l'air songeuse ?
- C'est juste que, le fermier n'a cessé de nous remercier pour "l'exploit" de l'assainissement de son lopin de terre. Et maintenant il s'est mis en tête que nos magies auraient une utilité dans un lac, au sud.
- Est-ce sur notre route ?
- Hum... à en juger par la carte, non pas vraiment. Mais ça n'a pas l'air très loin d'ici.
- Qu'y a-t-il là-bas ?
- Un ancien village jinyu. Et quand je dis ancien, c'est qu'il a subi une grande corruption sha et qu'il est maintenant à l'abandon.
- Celyan, on ne peut pas apporter notre aide partout. Ce n'est pas possible. Et il nous reste encore un long voyage à faire jusqu'à la muraille.
- Je sais bien. Mais à quoi bon suivre les enseignements des Astres, et se dire "plus sages", si nous ne nous préoccupons que de nos petites affaires et notre voyage égoistement, sans nous soucier des problèmes sur notre route ? A quoi bon être plus forts et plus endurcis, si cela ne profite pas à ceux qui en ont besoin ?


Le kaldorei sourit à demi en voyant la petite moue d'une Celyan en plein réflexion.

- Et moi je sais que tu as envie d'aller voir sur place ce que nous pouvons faire. Très bien allons-y. Si nous pouvons agir, nous le ferons. Et si ce n'est pas de notre ressort, nous reprendrons la véritable route.

La paladin redresse la tête avec un sourire plus franc et reconnaissant.

*********************************************

Sur la rive nord d'un large étang, dont la couleur bleu foncée laisse imaginer la profondeur. La surface de l'eau est d'un calme lisse surnaturel, bordée par endroit de traces malsaines noires et blanches de corruption...


- Alors, qu'as-tu vu ?
- L'îlot est entièrement recouvert de cette souillure. Mon vol de repérage m'a permis d'identifier un jinyu, qui semble erré là, hébété, surement soumis à des émotions négatives. Et un petit esprit élémentaire, d'eau certainement, recouvert par endroit lui aussi de tâches noires et blanches, au centre d'une espèce de cercle rituel délimité par des pierres.
- Traverser à la nage semble fortement déconseiller.
- Et nous rendre sur place là-bas serait du suicide, car pas de solution de repli.


Le druide réfléchit en regardant le griffon noir de Celyan.

- Il y a peut-être un moyen, mais c'est risqué.
- Parle, je t'écoute.
- Zixx pourrait agripper le jinyu de ses serres et le ramener ici, sur la berge. Cela l'éloignerait du centre de la corruption et nous permettrait de ne pas nous exposer sur place.
- Envoyer Zixx ??


Celyan caresse la crinière de plume de son griffon qui tourne sa grosse tête vers elle pour plonger ses yeux perçants dans les siens.

- C'est possible, lui et moi pouvons aller jusque là-bas en volant et récupérer le jinyu que tu as vu, pour te le ramener. Mais prépare toi à le faire tenir tranquille.
*********************************************

Le jinyu se débat frénétiquement, aux prises avec le griffon ébène. Ce dernier, dont la couleur foncée est un bon camouflage par cette nuit sombre, vient de faire un piquet sur le pauvre homme-poisson qui n'a pas eu le temps d'esquiver.

Emportant son paquet à toute vitesse, Zixx pousse soudain un piaillement de douleur quand le jinyu frappe son aile droite d'un coup de bâton à l'aura corrompue. Déviant légèrement sur le côté, le volatile tente désespérément de se stabiliser pour ne pas faire chuter sa cavalière et puise dans ses forces pour garder le jinyu bien agrippé entre ses serres et le livrer à Khalal, comme convenu.

Arrivant au ras de l'eau au moment de rejoindre le rivage, il lâche subitement l'humanoïde que Khalal accueille d'un bon coup de genou dans le ventre avant même que le jinyu n'ait pu se redresser.

- Khalal ! Immobilise-le, j'ai besoin de temps pour canaliser la Lumière et retirer la corruption qui le ronge !

Le druide tente d'entourer le jinyu de sarments, mais celui-ci plante son bâton dans la terre meuble et la corruption se répand sur les tiges et les ronces druidiques, les asséchant et les fanant jusqu'à ce qu'elles tombent en poussière, surpassant la magie du kaldorei. Tandis que la paladin reste à l'écart à invoquer la magie sacrée, le jinyu siffle et parle dans sa langue, incantant un sortilège. En voyant que l'homme-poisson prépare une contre-attaque, Khalal se change en ours et se redresse avant d'asséner un large coup de patte lourdement sur le jinyu, qui tombe à la renverse.

Celyan libère son sortilège de purification sur le jinyu à terre en une puissante onde lumineuse éblouissante. Lorsque la lumière diminue et s'éteint, le jinyu est toujours à terre, immobile. Le bâton qu'il tenait est à côté de lui, purgé de toute corruption sha et à retrouver une apparence normale.

- Bien joué Celyan.
- Il va pouvoir nous dire ce qu'il se passe ici.


Khalal s'approche du jinyu, méfiant, puis s'accroupit près de lui. Le jinyu a le regard fixe, contemplant la nuit étoilée. Ne respirant plus, figée, le verdict est clair : le jinyu est décédé. Khalal tend une main et lui ferme les yeux.

- J'en doute. Il ne dira plus rien Celyan.
- Que... comment ? Je... n'ai jamais voulu ça...
- Tu l'as libéré. Il a quitté ce monde en étant libre. Tu lui as offert un repos en paix.


Consternée, la paladin observe le jinyu qu'elle pensait aider. Mais pas de cette façon.

- Je ne connais rien aux rites funéraires jinyus, mais nous ne pouvons pas le laisser là comme ça. Tu penses pouvoir lui offrir un enterrement druidique Khalal ?
- Je peu fair-...


Le kaldorei s'interrompt en voyant approcher une jeune femme, sortant des fourrés. Elle s'adresse directement à eux, en considérant la dépouille.

- Je viens d'arriver de voir ce que vous avez fait.
- Il était fortement touché par la corruption. Nous n'avons rien pu faire d'autre pour l'aider.
- Je ne vous juge pas. Mais si vous voulez lui offrir les derniers sacrements convenables de son peuple, vous devriez le mener au petit camp tenu par quelques jinyus, là-bas.


La femme montre la rive opposée, vers le sud de l'étang.

- Merci de votre... indication et de votre aide. Mais qui êtes-vous ?
- Je m'appelle Drax Maindefer et je vais là où la lune me guide. En tant que druide, j'essaie actuellement d'apporter mon aide à ces jinyus concernant la situation de ce lac. Vous pouvez leur dire que vous venez de ma part. L'un d'eux, l'eauracle, parle un commun correct.
- Merci Drax. Je suis Khalal et voici Celyan.


Observant la drôle de paire devant elle, Drax les interroge.

- Que venez-vous faire par ici ?
- En fait nous voyageons à travers la Pandarie. Nous voulions rejoindre la muraille et le territoire mantide, mais quand nous avons appris qu'il se passait des choses étranges ici, nous avons voulu voir par nous-mêmes.
- C'est généreux de votre part. Nous aurons peut-être l'occasion de nous revoir, car la lune est parfois capricieuse, et il arrive qu'elle me perdre sur des chemins que je ne soupçonnais pas.
- Alors, en effet, peut-être nous reverrons nous sur l'un de ces chemins perdus.


Celyan et Khalal sourit, amusés tandis que Drax incline la tête poliment avec un sourire, et reprend sa veille le long des rives de l'étang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: Traversée de Kun Lai   Jeu 26 Juin 2014 - 13:05

La muraille, visible depuis plusieurs heures déjà ,se dresse devant eux, majestueuse et imposante.
L'entrée de la garnison au pied de la muraille est ouverte.

Pénétrant à l'intérieur, Khalal et Celyan rencontrèrent un gardien pandashan.
Afin de rejoindre le dernier temple, celui de Niuzao, ils doivent se rendre dans les steppes de Tanglong, uniquement accessible en franchissant la muraille.

*****************

Le gardien acquiesce et écoute, deux étrangers l'un aux cheveux bleu et l'autre armé et rousse c'est plutot rare dans les environs. Le fermier Patte-Musquée a récemment envoyé une missive à la garnison leur signifiant que la parcelle de terre corrompu par les Sha avaient été purifié par deux voyageurs correspondant à cette description.

Intéressant

Guidant les deux personnes sur la muraille, il a déjà fait son choix. Une manière de les remercier pour l'aide.

- Suivez la muraille dans cette direction, vous arriverez rapidement à la garnison de Longyuin, de là vous trouverez facilement l'avant-poste. Ne perdez pas de temps, être sur la muraille vous est normalement interdit

L'elfe et l'humaine s'incline devant lui, il remarque avec plaisir qu'au moins l'un deux à appris à saluer correctement.

A peine sont ils partis qu'il se dépêche de faire venir un jeune coursier

- Prend vite cette missive et va la remettre aux deux pèlerins sur la muraille, sans elle ils ne pourront aller loin.

Celui-ci acquiesce, prenant la lettre et partant en courant.
Il arriva juste à temps pour remettre la lettre aux deux voyageurs, déjà confronté à un premier barrage.

*****************

- Nous y sommes enfin ! Les steppes de Tanglong.

Devant le druide et la paladin se dresse un paysage plus sauvage, d'imposant arbre se dressant majestueusement dans le lointain, aucune trace d'habitation visible ormis la muraille.
Cheminant rapidement ils purent enfin atteindre l'avant-poste, gardé par des pandashan sur le qui-vive. Leur arrivé ne provoqua aucun commentaire.

Trouver l'intendante du camp fut rapide qui, une fois que Celyan eut à nouveau expliqué la volonté de rejoindre le temple, tacha de leur trouver une affectation temporaire.
Habitué à la vie militaire la paladin s'empressa de proposer son aide

- Je suis capable de défendre, protéger des convois si vous avez besoin
- Je peux être un très bon éclaireur, de plus je sais manier la magie lié à la nature

L'intendante pose un regarde intrigué sur Khalal puis sourit
- Vous êtes un drouyde ?
- … Druide. Oui c'est ça.

Celyan retient un grand sourire

- Demain il y a un convoi dans la direction d'un autre camp, cela vous rapprochera du temple si vous êtes toujours sur d'y aller. En attendant reposez vous à l'intérieur du camps.

Acquiesçant, les deux pèlerins trouvèrent refuge sur les hauteurs du camps, leur offrant une vue sur le camp et les steppes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traversée de Kun Lai   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traversée de Kun Lai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traversée glaciale
» tutoriel de la traversée du desert (patapon 1) pour les débutants.
» [Strat] Nexus
» help desert miracle de la pluie
» CR VV90 - Loups gris... - U-203

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: