Ancien forum de la guilde jeu de rôle Quintessence sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recherche et méditation du lac aux Fléchetteurs d'Esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin

avatar

Messages : 103
Age : 21

MessageSujet: Recherche et méditation du lac aux Fléchetteurs d'Esprit   Sam 10 Mai 2014 - 11:37

Épilogue, et recherches:

Voilà plusieurs semaines que Kaïho venait de débuter son entraînement au Refuge Patte-du-Tonnnerre. Le refuge comptait pas moins de quatre Maîtres pour pas moins d’une cinquantaine d’initiés. Afin de vivre tous en parfaite harmonie, tous mettaient la main à la pâte, ou  plutôt et comme le fit remarquer Celyan plus tard dans la soirée : « la patte à la pâte. » Kaïho n’en réchappait pas, et étant donné qu’il était le dernier arrivant, et comptait dans la minorité raciale, il devait faire plus que les autres. En cette belle soirée de printemps, alors que la lune se levée sur la forêt de Jade, tout les initiés suivaient l’entraînement quotidien du soir. Tous sauf Kaïho qui s’était fait rapidement repérer par maître Yun, à cause de sa lenteur. Les maîtres étaient tous en général exigeants, mais aucuns ne surpassaient maître Yun dans ce domaine. « Tu es lent comme un Yack ! », « Tes mouvements sont trop prévisibles ! », « Les pommes de terres vont-elles se découper et cuire toutes seules, ou bien compte tu nous les servires ainsi crue ? » Ces phrases presque toutes faites étaient devenue quotidiennes pour le pauvre Kaïho qui n’arrivait pas à palier les désirs qu’il voyait souvent superflu de ses maîtres, et l’apprentissage de moine. Ainsi, au lieu d’apprendre avec les autres, Yun se dégagea de toutes responsabilités sur Kaïho, et l’envoya au près de Maître Blanche, en emportant avec lui sa lame d’entraînement. Malgré le fait qu’elle était inflexible sur la qualité du travail rendu, le jeune initié appréciait la compagnie de Blanche qui dans ses moments de répit était d’une douceur incomparable, de plus elle aussi n’avait pas une grande affection pour maître Yun, qui était bien trop « vieux jeu » dans ses façons de faire. Descendant les marches antiques marches menant au domicile personnel de Blanche, ce fut avec une grande surprise que cette nuit là, il tomba nez à nez avec Celyan et Khalal. Pendant quelques minutes, les trois compagnons, ainsi que Zixx, se retrouvèrent et discutèrent, de la situation actuelle et d’autres choses. Mais les retrouvailles furent très vite écourtée par l’arrivée d’une pandaren au pelage blanc, Blanche.

« Kaïho, quand tu auras une minute, je te prierais de me retrouver en haut du pic Patte-du-Tonnerre, j’ai à te parler…* après un bref instant à regarder sa volière artificielle et à vérifier la direction du vent* … Vous pouvez venir si vous le voulez. * En direction de Celyan et Khalal * »

Les trois compagnons ne se firent pas prier, et suivirent Blanche dans son ascension vers le pic. Tout en escaladant les marches, elle confia à Kaïho un travail, qui pour elle avait enfin un but concret pour l’humain.

« J’ai enfin une tâche digne d’un apprenti moine à te confier Kaïho. Je voudrais que tu aille me chercher des composants essentiel à la conception d’un brassage de mon invention. Trois écailles de fléchetteurs d’esprit, est-ce que par hasard tu sais où en trouver ? » Son sourire carnassier frappa Kaïho, il ne fait nul doute qu’elle a quelque chose derrière les tête.
« Je n’en ais aucunes idées Maître, où… »
« C’est parfait que tu n’en sache rien ! Tu vas devoir chercher. »
« Mais si je ne sais pas où chercher, comment vais-je trouver ? »
« Là est toute la subtilité de la chose jeune moine. Je te conseil de partir en compagnie de tes amis. *montre du doigt Khalal et Celyan * Vous ne serez pas trop de trois pour chercher. »
« Bi… Bien Maître. »
« Encore une chose apprentie, écoute et apprends ce que je vais te dire : L’important ce n’est pas de savoir, mais de trouver. Tu peux maintenant disposer. » Sur ce dernier enseignement, Blanche reprit son ascension, laissant perplexe les trois compagnons. Et ainsi débuta leur quête.
Descendant le pic lentement, leur investigation débuta aussi, en commençant par se demander à quoi pouvaient ressembler les créatures donc écailleuses qu’ils recherchaient. Très vite Khalal fit le lien avec le nom qu’ils portaient, les fléchetteurs ne pouvaient être d’après lui que des cousins d’une espèce de draconniens portant un nom similaire communément appelés Dragon-faë. Elles avaient un corps de lézard –donc des écailles- et ce qui s’apparentait à des ailes de papillons. Néanmoins, dans le cas où il avait raison, restait à savoir où chercher. Ils entreprirent donc d’aller questionner l’assistant et apprenti de Blanche ,Shou étant donné qu’elle n’avait pas stipuler qu’ils ne devaient utiliser d’aide extérieur.

Celui-ci se trouvait alors juste à coté de la maison de Blanche, et se préparait à transporter une énième fois le matériel de brassage pour le moins particulier, et pesant de la maître Brasseuse, en haut du Pic de Patte-du-Tonnerre. Shou était lui aussi très sympathique, mais il avait tendance à se plaindre un peu tout le temps. C’est avec surprise qu’il se tourna vers Kaïho et les deux inconnus, ne s’attendant pas à avoir de la visite à une heure si tardive. Kaïho entreprit alors de démarrer une conversation :

« Bonsoir Shou, j’espère que nous ne te dérangeons pas dans ton travail. Je vois que Maître Blanche t’a encore demandé de monter son matériel. »
« Oui, elle ne se rend pas compte à quel point tout cela est lourd… »
« Tu me l’as déjà dis oui, elle a tendance à te surmener un peu. En parlant de cela, maître Blanche m’a demandé de lui trouver un composant spécial pour une bière, mais ne m’a pas indiqué où chercher. Saurais-tu où je pourrais trouver des écailles de fléchetteurs ? »
Suite à la question, Shou prit quelques secondes, profitant allégrement du répit qu’il leur fournissait. Puis, il leur adressa un sourire carnassier, similaire à celui de Blanche.
« Eh ! Bien… J’ignore où vous pourrez en trouver, mais je sais où vous pourrez trouver des informations… Seulement, voyez-vous, transporter le matériel me fait extrêmement mal au dos. Peut être pourriez-vous aller me chercher un onguent au monastère de Tian ? »

Celyan intervint alors, trouvant aussitôt la solution à son problème :

« On vous aide, et vous nous aidez ? Ca me paraît tout à fait acceptable. Mais pour palier à votre problème je pense avoir une solution plus rapide. Laissez moi examiner votre dos, et je pourrais certainement vous soigner. »
Ne voyant aucuns mal à aller plus vite, Shou accepta la proposition, et vint présenter son dos à l’humaine qui descendit de son griffon pour incanter un sort de guérison. Posant sa main délicatement à l’emplacement où le pandaren souffrait, un rayon de lumière vint effleurer le pelage. Le sort eut un effet très positif, et Shou fut combler de ne plus sentir ses courbatures.
« Je vous remercie humain, votre magie est d’une efficacité redoutable. *Il lui sourit en se retournant, puis s’inclina devant elle * Je vais maintenant vous indiquer où chercher. Allez au village de Pierre-Verte, là bas vous trouverez forcément quelqu’un qui pourra vous en apprendre plus. Passez derrière la maison, et suivait le chemin le long du ravin. Faites attention à vous. »
« Merci à toi Shou, veille à ne pas te refaire un claquage, se serait dommage. » Lui répondit Kaïho un sourire taquin aux lèvres ainsi que sur celles de Khalal, tout en reprenant la route.

Petit à petit, les choses avançaient. Ils avaient déjà une idée de ce qu’ils cherchaient, et allaient sans nul doutes bientôt trouver l’endroit où chercher. Marchant dorénavant sur des pentes abruptes, d’où on pouvait voir le vide en contre bas, Zixx ainsi que Khalal n’avait pas grands choses à craindre, mais Kaïho lui ne pouvait voler. Ce n’est pourtant pas cela qui l’empêcha de s’approcher du bord de la falaise qui surplombait la forêt de Jade, et le lac non loin de Pierre-Verte. De là, la lune qui formait un cercle parfait, éclairait toute la vallée, ce qui permit à Theanel de voir où se trouvait Pierre-Verte. Pour ce qui était des deux autres, leurs regards se plongèrent vers la masse informe que formait la cloche de l’espoir, sous le pont ayant le même nom. Celyan ne put s’empêcher de marquer son étonnement en s’esclaffant « La cloche ! ». Cet énorme masse de fonte, pendant sous le pont, presque comme si elle fut toujours là, en parfaite harmonie avec le paysage.

Après avoir admiré le monument, et débattu un peu sur le passé des Pandarens sous le joug des mogus, ils descendirent, le long d’une paroi, un chemin sinueux qui les conduit donc en bas. Durant le trajet, la question qui sembla avoir le plus d’intérêt, portait sur l’avenir de Kaïho. Allait-il reprendre son chemin avec Khalal et Celyan ou bien allait-il continuer son apprentissage au Refuge ? A cela il ne trouva finalement aucunes réponses. Mais ils changèrent de discussion pour en venir au périple qu’ils vécurent durant les fréquentes absences de Kaïho, le laissant là encore on ne peut plus songeur.
Arrivé à Pierre-Verte, le village était calme, serein. Les moines qui gardaient les lieux faisaient alors des rondes quotidiennes, et se fut avec étonnement que certains se rappelaient de deux des étrangers. A la suite d’un très bref entretien avec l’un d’eux, Khalal fut dirigé vers une habitation où vivait la Scribe Rinji, suivit de Kaïho et Celyan. Les lanternes de la maison étaient encore allumaient ce qui fut un bon signe étant donné l’heure à laquelle ils venaient frapper à la porte. Une pandaren vint leur ouvrir, son regard jauge un à un les différents étrangers.

« Que me voulez-vous ? »
« Bonsoir, nous sommes à la recherche d’un composant de brassage pour mon maître au refuge Patte-du-Tonnerre. Pouvons-nous rentrer ? Nous n’en avons pas pour longtemps. »
Laissant le passage, Celyan descendit de Zixx et suivit Khalal et Kaïho. A l’intérieur, la maison était parsemée de parchemins et de rouleaux. « …… » laissa un instant les étrangers en se plongeant dans la lecture d’un rouleau, puis vint poser ses pattes sur coin de la table au centre de la maison. Elle jaugea du regard plus attentivement les inconnus, s’attardant sur la tenue de Kaïho, et sur l’humaine en armure. L’elfe semblait moins l’intéresser en l’occurrence, elle s’en méfia moins.

« Expliquez moi ce que vous cherchez, je déciderai ensuite si je vous aide ou pas. »
Surprit, mais pour le moins peu décontenancé, Kaïho lui répondit :

« Maître Blanche du Refuge Patte-du-Tonnerre m’a envoyé à la recherche de trois écailles de fléchetteurs d’esprit, seulement, elle a volontairement décidé de ne pas me révéler l’endroit où nous pourrions les trouver. A la suite de nos recherches, nous sommes arrivé jusqu’à vous. »
Méfiante, la pandaren réfléchit de nouveau.

« Je me doute bien que c’est Blanche qui vous envoie, à part elle je ne connais pas d’autres maître Brasseur assez fou pour espérer de moi encore quelque chose. Néanmoins j’apprécie votre franchise, et je perçois bien l’embarras dans lequel elle vous a mit. C’est pourquoi je vais vous révéler l’emplacement des fléchetteurs d’esprit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quintessence-rp.forumgratuit.be
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Recherche et méditation du lac aux Fléchetteurs d'Esprit   Dim 11 Mai 2014 - 10:49

[HRP] *apporte sa contribution*




PS : en lien avec cette lettre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar

Messages : 103
Age : 21

MessageSujet: Re: Recherche et méditation du lac aux Fléchetteurs d'Esprit   Sam 26 Juil 2014 - 11:20

"Au nord de cet humble village, vous trouverez une plaine de pic rocheux, il vous faut la traverser. Cela vous mènera jusqu'à un fleuve plongeant tout droit dans l’océan faites attention à ne pas trébucher ou bien vous finirez broyer par les rochers en contrebas. Une fois passé cet ultime obstacle vous trouverez le lac aux Fléchetteurs d'Esprit."
La pandaren prit ensuite un petit instant à dévisager les trois aventuriers. Ces derniers les remerciant, elle prit la peine de les raccompagner jusqu'à la porte de sa modeste maison.
Ainsi ils eurent toutes les informations dont ils avaient besoin. Mais passons les ébauches du voyage qui suivit par un très bref récit de cette épopée: Arrivée à la plaine rocheuse, la lumière de la lune éclairait leurs pas, et l'ouï fine de l'elfe leur permit d'atteindre rapidement le fleuve. Celui-ci était en réalité un vrai torrent, l'eau glissaient sur la roche nue à toute vitesse déchaînant toute la puissance de l'eau dans un brouhaha assourdissant. C'est une épreuve qu'ils purent rapidement passé à l'aide de deux paire d'ailes, Zixx et Khalal. (suite à venir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quintessence-rp.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche et méditation du lac aux Fléchetteurs d'Esprit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche et méditation du lac aux Fléchetteurs d'Esprit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recherche] Technic 8292: l'élévateur à nacelle
» [Recherches] Recherche Bionicle 8942 Jetrax T6.
» Recherche de joueurs pour Axis & Allies Miniatures
» [Recherche] Borne arcade type Arcades 25 / N'STYL 25
» [RECHERCHE] Big Jim collection SPY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: