Ancien forum de la guilde jeu de rôle Quintessence sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Voyage pour retrouver une prêtresse égarée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Mar 4 Fév 2014 - 16:08

Message de recherche:
 

Dun Morogh, la veille.

Zixx ne peut résister au vent glacial, qui les rabat sur le flanc de la vallée... non loin d'une habitation naine qui se révèle être un refuge accueillant. Retrouvant sur place un membre de l'Aube d'Argent avec lequel elle peut discuter, puis un Khalal amoché, et enfin un ami poilu moins attendu, Celyan ne peut qu'être contente. Ce refuge perdu en montagne accueille tous les voyageurs téméraires... et il y a du monde. C'est surtout le lieu où toutes les rencontres sont possibles !

Alors que leurs conversations avec Rhaymor parlent de temples pandarens, de buffle, d'épreuves et de voyages... la jeune fille oublie un peu les préoccupations du moment. Durant la nuit, elle rêve de la Pandarie et comme elle aimerait y retourner. Elle n'est d'ailleurs pas la seule que le continent des brumes intéresse, car Khraikh songe elle-aussi de la forêt de jade cette nuit-là. Zixx, resté dans l'abri en bois derrière la demeure naine, bien au chaud entouré de paille et de deux autres montures, reçoit la visite d'un nain marteau-hardi, se félicitant de voir ce beau griffon, aussi bien traité par l'humaine qui en est propriétaire.
*****

Dehors la tempête de la veille a laissé place à un ciel bleu clair à couper le souffle. L'air vif de la montagne imprègne les poumons et les yeux se régalent du paysage de Dun Morogh : un épais manteau de neige poudreuse étincelant sous le soleil d'hiver.

Celyan se lève d'excellente humeur. Profitant du ciel clair comme un cristal, elle part faire un vol avec Zixx et Khraikh. C'est pas facile de chasser dans la montagne, le froid engourdi les sens. Mais en contrepartie les proies sont plus faciles à pister et repérer !

Ce serait dommage de repartir maintenant, alors Celyan profite de la journée à fond, dévalant les pentes blanches abruptes avec Zixx en riant, finissant les pieds en l'air et la tête sous la neige, sous le regard éternellement neutre de Khraikh perchée sur un rocher émergeant... et qui finit par se prendre une volée de neige lorsque Zixx donne un large coup d'aile pour se sortir de cette mer de blancheur immaculée.

La paladin entreprend ensuite la construction d'un bonhomme de neige. Elle ne sait pas en faire, n'en a jamais vraiment eu l'occasion. Le bonhomme serait plutôt décrit comme un "tas" de neige, mais décorer avec minutie par Celyan qui songe même à lui rajouter des bras, au cas où il doive se protéger et tenir une épée. Sait-on jamais...

Finalement, trempée dans ses vêtements couvert de neige fondue mais ivre de joie, la rouquine rentre au refuge pour prendre un peu de cette délicieuse soupe fumante que la maîtresse de maison naine prépare si bien.

Saldya rate quelque chose sur ce coup là et Celyan espère que sa copine rousse se porte bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Mer 5 Fév 2014 - 11:19

Le druide regarde Zixx partir droit devant, le griffon s'enfonçant dans le blizzard.
Sous sa forme de vol, Khalal regarde la cavalière rousse s'enfoncer dans la tempête, croassant un avertissement, en vain.

Le vent glaciale, les bourrasques, la neige empêche le druide de continuer son vol. Réussissant à se poser dans la neige, il se transforme rapidement en ours évitant de mourir de froid sur place.
Maugréant à mi voix l'ursidé druidique regarde autour de lui, puis apres un instant de concentration il part en courant dans une direction précise.

Ne bouge pas que je puisse te retrouver.

Aucun animal n'affronterait le temps, pourtant l'ours traverse la neige, lancer à pleine vitesse. Une lance se planta non loin de lui. Deux trolls des glaces, chasseurs le prenant pour un ours lambda se firent visible, un sourire mauvais aux lèvres.

Reprenant sa course le druide féral percuta le chasseur encore armé, celui çi parvint néanmoins à le blesser avant de se faire piétiner, puis se tournant vers l'autre troll, le regarda en rugissant violemment dans le blizzard. Comprenant qu'il avait à faire à plus qu'un ours, le chasseur préféra fuir.

Oubliant les deux trolls, Khalal reprit sa course, coureur infatigable, vers une bâtisse naine perdu dans Dun Morogh.
Une petite lumière visible, grandissant au fur et à mesure dans la tempête.

***************

Être nocturne et surtout ayant besoin de repos suite à sa course la veille, le druide sortie de son sommeil sous des rires extérieurs.

Il avait réussi à retrouver une première rouquine ainsi qu'un pandarene, Rhaymor perdu de vu depuis plusieurs mois. Ils purent discuter autour d'un bon feu et d'une bonne soupe chaude, maintenant à l'abris du froid, le vent et la neige semble apporter une ambiance conviviale.
Celui çi leur fit une offre, celle de voir les quatre temples de Pandarie, leur assurant que chacun d'eux y trouverait une réponse.
Une fois Saldya retrouvé, la Pandarie serait surement leur prochaine destination.

Pour toi Khalal, le temple du tigre blanc, la force.
Et pour toi Celyan, le temple de Nizuao, l'endurance

**********

Dehors le soleil brillant dans le ciel, révélant une neige immaculé... Ou pas.
Un griffon et une jeune femme enthousiaste suivit d'une petite chouette verte firent de l'endroit un véritable champs de bataille.

Un sourire aux lèvres le druide suivit du regard Celyan, puis finalement une petite lueur amusé dans les yeux, le druide finit par se couvrir de fourrure.


Qu'attends tu au final Khalal ? Figé dans le passé, refusant de voir le futur et te méfiant du présent ?
Mon ami, ce n'est pas vivre !
Veux tu vivre dans le regret de n'avoir pas saisit une chance ou bien dans les souvenirs que tu as aurais pu créer ?


Le fauve se glisse dans les fourrées, sous les couverts de la neige, guettant sa proie au cheveux roux.
On apprend toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Ven 7 Fév 2014 - 12:19

Reviens !

Le cri sourd de Celyan se perdit dans l'air froid de la forêt. L'elfe de dos continuait d'avancer droit devant, sans se retourner, sans un regard, sans une considération, les lucioles de ses cheveux bleus s'illuminant un peu plus intensément par instant.
Khalal ! Reviens !

La paladin avait beau entendre ses propres pensées hurler dans sa tête, les mots eux, ne parvenaient pas à franchir ses lèvres. Quand la dernière lueur des lucioles disparut dans l'obscurité de la forêt, et que Khalal était définitivement hors de vue, elle baissa la tête, abattue.
Encore une fois, elle n'était pas parvenue à avoir la force de garder quelqu'un près d'elle. Encore une fois, elle avait échoué à être une lumière d'espoir.

Quand elle releva la tête, le décor avait changé et les habitants paniqués couraient en désordre dans les rues, emportant tout ce qui pouvait l'être dans la précipitation. Celyan s'avança en courant, connaissant par coeur les rues. Son père était là, devant la porte de leur petite maison, à l'architecture caractéristique des quartiers populaires de Theramore, droit et tranquille comme toujours.
Les mots sortirent, enfin. Maladroits, timides, peu audibles entre les lèvres tremblantes de la jeune fille.
Viens. Viens avec moi.

Mais elle savait d'avance qu'il ne viendrait pas. Souriant d'un air triste, il lui enjoint de partir, de fuir avec sa sœur, de survivre et surtout, surtout, de vivre. Impuissante à le faire changer d'avis, Celyan hocha la tête, la gorge nouée, et courut dans la direction opposée, vers le port. Les enfants sont capables d'être un symbole d'espoir pour leurs parents. Leur père avait tout donné pour ses filles chéries, il les avait protégé, s'était battu, enduré tous les maux. Mais maintenant, rien de ce que Celyan pourrait dire ne pourrait le convaincre.

Arrivant près du port, une petite tête rousse attira son attention, fuyant dans les rues. La paladin s'élança à sa poursuite, poussée par l'instinct propre aux rêves, qui vous indique que la suite est par là. Passant un portique, l'architecture se fit soudain plus sombre, les pierres noires anthracites semblaient absorber la lumière ambiante.

Avant qu'elle n'est eut le temps de comprendre, il fondit sur elle comme un corbeau sur une charogne. Enserrant sa gorge et la soulevant de plusieurs centimètres.
Tu m'as tellement déçu.

Les yeux noirs plongèrent dans ceux de la rouquine, luisant d'une lueur destructrice et mauvaise, ne lui dissimulant pas son envie irrépressible de la torturer et de la tuer. La main se refermait un peu plus, bloquant la trachée, dévoilant un sourire sadique. Il n'attendait pas d'excuse. Elle ne pouvait que lui rendre son regard, et ses yeux écarquillés trahissaient sa peur. Elle le savait, elle avait échoué, et il n'avait aucune clémence pour les pions inutiles. Ils sont sacrifiés au profit de pièces plus stratégiques.
Mon adorable et mortel diamant d'innocence... A quoi me sers-tu si tu n'es pas capable de faire naître la confiance aveugle chez les autres ?

*****

Celyan se réveilla en sueur, le cœur emballé. Les couleurs commençaient faiblement à apparaitre sur la toile de la tente, dans quelques minutes, le cor sonnerait le début de la journée. Elle tourna la tête et vit qu'Ashra était déjà réveillée, les yeux perdus dans la contemplation de la toile au dessus de leurs têtes.
- Tu as fait un cauchemar.
- Je t'ai encore réveillé. Désolée.
- *s'étirant et baillant* Ca me manquait pas de t'entendre chouiner dans ton sommeil.


Il n'y avait aucune méchanceté dans ses mots, simplement une constatation. Celyan adorait Ashra pour ça. L'orque disait simplement les choses telles qu'elles étaient, telles qu'elle les voyaient. Sans réfléchir à blesser ou complimenter. Si elle disait "j'aime ta coiffure", ce n'était pas pour faire plaisir, c'est que c'était le cas. Si elle disait "t'as une sale gueule", ce n'était pas pour contrarier, c'est que c'était le cas.

Et la journée commença. La guerrière et la paladin s'habillèrent en tenues de camp, cuir et tissu, adaptées aux tâches quotidienne au sein des murailles. Ne se gênant pas un seul instant dans la tente exiguë en passant leurs vêtements, répétant des gestes qu'elles semblaient habituées à faire à deux. Elles faisaient vraiment la paire.
- Bon alors... raconte-moi un peu. Ya quelqu'un que vous cherchez c'est ça ?
- Oui... et tu ne vas pas le croire quand je vais te dire où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Ven 7 Fév 2014 - 16:29

La jeune paladin avait passé une journée bien chargée. Discutant en début de matinée avec Ashra d'un peu toute l'histoire qui les menait ici, la guerrière avait écarquillé de grands yeux. C'était de la folie pure pour son amie rouquine. Celyan eut tout juste le temps de lui donner rendez-vous pour la pause repas avant qu'Ashra ne s'en retourne vers la forge.

La jeune femme était ensuite allée trouver son officier pour lui expliquer la raison de sa présence et savoir si elle pouvait obtenir de l'aide. Bien évidemment le maître-paladin avait tiqué, mais il lui promis de chercher les informations qu'elle demandait.

Ayant toute confiance en Caledan pour obtenir ces précieux renseignements, Celyan consacra le reste de la matinée à préparer des rations de nourriture faciles à transporter pour un groupe d'Argent qui partait en incursion vers un lac pestiféré avec un invité chamanique du clan Marteau-Hardi.

A midi, elle mangea avec son orque favorite et quelques défenseurs d'argent de son groupe, et d'autres qui désespéraient qu'elle ne fut pas à l'origine de ce repas-ci.

C'est en fin d'après-midi que son maître-paladin la fit venir, ayant des infos pour elle : les circulations enregistrées à la barricade de la part des émissaires ces derniers jours, mais Celyan n'en attendait rien. Saldya n'était pas passée par là sans quoi elle serait morte. D'autres part le rapport de la croisade et l'aube d'argent donnaient des informations sur les mouvements réprouvés près des monts séparant Tirisfall et les Maleterres. Pas d'infos sur les passages des zones du sud car personne ne s'y risquait.

Plus intéressant, Caledan avait eut confirmation de rapports traitant de l'utilisation d'anciennes pierres de foyer rattachées à diverses villes de Lordaeron. Même sans être entretenue, la magie des pierres pouvait encore parfois être tout juste suffisante pour un voyage. C'était suicidaire mais Saldya ne semblait plus très saine d'esprit... était-elle entrée en possession d'une de ces pierres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Lun 10 Fév 2014 - 10:16

Le druide rôde autour d'Atreval. les croisées, recrues, commence à le reconnaître. Il y a peu de druides, encore moins d'elfe au cheveux bleu et surtout il n'y a qu'un seul druide elfe qui est venu chercher la prêtresse maudite.

Retrouver Saldya fut bien plus facile que prévu. lui qui s'attendait à devoir franchir la barricade, fouiller Tirisphal. Elle fut finalement trouvé à Atreval. A partir de là, les choses se corsèrent.

Il du montrer aux deux femmes comment il avait pu traquer Saldya. Provoquant le mécontentement (prévisible ?) de celles-çi.
Saldya sous le coup de l'émotion, d'avoir retenu ces larmes craqua littéralement dans les bras du druide. Des volutes d'ombres se mirent à tournoyer autour d'elle attirant l'attention des croisés. Celyan les retient le temps que Khalal la calme et la ramène se reposer dans un bâtiment.

Si il avait su il serait partie avec elle et Celyan immédiatement...

Le lendemain des que Celyan fut partie, les croisés empêchèrent le druide d'approcher de Saldya et à moins qu'il ne provoque un scandale ou pire, la prêtresse resterait "Au repos" dans sa chambre, seule, "pour son bien".

Khalal émet un léger grognement, depuis lors, deux croisés ne sont jamais loin de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Mar 11 Fév 2014 - 10:39

Citation :
Khalal,

On m'a apporté ta lettre hier dans la soirée. J'espère qu'entre le moment où tu l'as écrite et le moment où tu recevras ma réponse, la situation aura évolué, en bien. J'espère que Saldya ira mieux aujourd'hui et que tu pourras la raccompagner jusque dans le Royaume d'Hurlevent. Ensemble nous trouverons de vraies solutions au mal qui la ronge. Je parle de ce qui l'a touché à Reflet-de-lune, pas du deuil (qu'elle avait déjà  surmonté l'an dernier).

Si la situation avec la Croisade s'aggrave, fais-moi en part, je demanderais l'appui de mon officier-paladin et enverrais une lettre de témoignage. Ce qui s'est produit autour d'elle est inquiétant et je pense qu'ils veulent s'assurer de sa sécurité, ainsi que de celle des personnes qui l'entourent. Elle ne semblait même pas conscience de ce qu'elle venait de produire. Sais-tu s'il s'agit d'ombre cauchemardesque matérialisée dans le monde éveillé ?

S'il te plait, je t'en prie, fais attention à toi, ne fais rien d'irréfléchi qui te mette en danger.
Prend le temps qu'il vous faut, mais reviens entier.

Celyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Mer 12 Fév 2014 - 11:38

- Vous voulez voir la femme ? Vous êtes un ami de la meurtrière ?

Le druide regarde le croisé, surpris. Saldya, une meurtrière ? Et puis quoi encore ?

- Le corps d'un soldat a été retrouvé près de la tombe ou elle priait. Avec ce qu'il c'est passé il y a quelque jour, elle a été incarcéré dans sa chambre.

Khalal regarde l'homme se retenant de repliquer quelque chose. Visiblement il a déjà son idée en tête et il serait capable de lui refuser l'accès à la chambre juste par plaisir

- Puis je voir Saldya ?

Le croisé accepte, l'accompagnant néanmoins par « mesure de sécurité »
Saldya, assise sur son lit, la tête basse, regarde le druide arriver

- Bonsoir Khalal, tu as entendu ce qu'a dit le garde...
- Bonsoir Saldya, Je vais bien et toi ? Concernant ce qu'a dit le croisé, vu qu'il n'apporte aucune preuve et te déclare déjà coupable, j'ai bien entendu oui.

Apres avoir discuté avec Saldya et le croisé. Le druide apprit que la prêtresse c'est rendu avec une escorte en Tirisfal afin de prier sur la tombe d'Homel. Cependant celle çi est revenue seule.

- Ne bouge pas de là Saldya. Je vais voir ça.

*************
Un corbeau s'envole d'Atreval en direction de Tirisfal

Ne te pose sur le sol qu'en cas d’extrême nécessité, regarde trois fois autour de toi avant de te poser. Tu t'en fiches de toute manière, mais au moins je te l'aurais rappelé

Si elle savait cette rouquine... le corbeau franchit la à bonne hauteur la barricade, le temps allait jouer contre lui, inutile d'en perdre inutilement.
Le corbeau survol la zone ou gît Homel. Plusieurs fois de suite, personne. Se posant sur le sol, le druide se transforme en félin, ne faisant plus aucun bruit.

Rien. Personne.

Le druide inspecte immédiatement les environs, ceux çi présente sans aucun doute la trace du cauchemar et de l'ombre. Impossible de le tromper.
Suivant les traces, il arrive à un petit camp ou des flammes venant du Cauchemar consume lentement des corps d'écarlate à première vue. Le druide frissonne, de rage, d'inquiétude.
Saldya aurait elle sombré dans la folie ?

Un bruit se fait entendre, dans le silence de la plaine, un petit sanglot se fait audible. Approchant avec prudence, Khalal découvre caché non loin du camps une jeune femme encagoulé, prostré sur le sol, sanglotant.

- Qui es tu ?
Le druide reste à distance, sur ces gardes. Tirisfal regorge de danger et cette femme ne dégage absolument AUCUNE odeur.
Les sanglots s’arrêtent un peu, elle lui demande de l'aider, elle a du se cacher car un monstre à ravagé le camp.
Khalal ne bronche pas, il est loin d'être un paladin et son instinct le pousse àse méfier d'elle

- Montre moi ton visage et je pourrais t'aider.

A peine ces paroles dites la jeune femme abaisse sa capuche, dévoilant des cheveux roux, un visage identique à Saldya, une voix similaire, sentant l'ombre à plein nez.

- Merci d'être venue m'aider *prend le druide dans ces bras, sanglotant doucement*
- Je t'en pris, je fais ça pour mes amis. * souriant le druide commence à concentrer sa magie dans ces mains *

Au moment ou la magie atteint son paroxysme, la Saldya se couvre d'ombre
- Reste avec moi !

Les deux magies s'entrechoquent, le druide repoussé par la violence de l'impact. Des flammes d'ombre viennent le recouvrir , commençant à lui dévorer ces forces de l'intérieur.
Voilà ce qui est arrivé au hommes, mourir à petit feu, privé de force...

Dans un hurlement de rage, il frappe l'ombre autant physiquement qu'avec sa magie druidique.. Le Cauchemar à nouveau, il doit le réduire à néant !
Durant un bref instant un éclat lumineux protège le druide. La conscience de Saldya peut être ? Autre chose ?
Khalal en profite pour frapper au cœur de l'ombre, atteignant le noyau du Cauchemar.

- Ne me tue pas Khalal... pourrais tu vraiment... ?
- Tu n'imagines pas à quel point je vais y prendre plaisir. * Affiche un sourire sadique *

La magie druidique explose en plein milieu de l'ombre, la réduisant à néant, formant une boule de cauchemar inerte. Soufflant, le druide l'enferme au sein d'une enveloppe en forme de fleur.
Une preuve
Retournant vers le campement, Khalal regarde le corps des écarlates ainsi que de deux croisé. Tué par le Cauchemar, il ne peut pas les laisser comme ça, il ne peut pas laisser à celui çi des outils potentiels...

Ramassant les plaques des deux croisé, il enterre chacun des corps croisé comme écarlate à la façon des druides, apaisant et libérant les esprits du Cauchemar.

*************

Mais tout à un cout. La fatigue résultant du combat, de la blessure, des rituels se fait sentir.
Il réussit de justesse à joindre l'avant poste de la croisade avant que les réprouvés puisse l'attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Jeu 13 Fév 2014 - 16:14

Depuis le procès, la paladin garde un air soucieux, les sourcils légèrement froncés. Elle qui pensait parvenir à éclaircir la situation, à faire libérer Saldya, elle se rend maintenant compte que cela va bien au-delà de ça. Avec les doutes qu'elle nourrit concernant toute cette affaire de meurtre, la seule chose qui parvient à apaiser son esprit et le fait que le verdict soit reculé à une date ultérieure, le temps que des druides cénariens analysent la fleur noire et que les croisés inspectent les deux insignes ramenés par Khalal.

Dans la nuit, son esprit tourne et retourne toutes les informations dont elle dispose.

Une accusation rapide, sans preuve tangible, de meurtre qui pèse sur Saldya.
Une escorte en Tirisfal, avec un seul garde d'Argent.
Les révélations de Saldya concernant la tombe d'Homel.
Un officier qui autorise un civile à pénétrer en terres réprouvés, mettant en péril les fragiles accords de neutralité de la Croisade.
Le juge qui semble esquiver le sujet.


Il doit y avoir un dénominateur commun à tout cela. Ses deux principaux traits de caractère, très méfiante, et curieuse, l'amènent à enquêter par elle-même.

Dans les archives d'Âtreval, Celyan consulte quelques dossiers. Dans l'un d'eux elle cherche le nom d'un certain officier Iralos Drefare et de tous les hommes sous ses ordres. Quand elle ressort au grand air, ses suspicions n'en sont que plus grandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Mar 18 Fév 2014 - 11:03

- Je vous déclare...

Le juge marque un silence, regardant Saldya

- Libre et innocente de toute les accusation qui ont pu être porté contre vous.
Vous pouvez signer la feuille si vous accepter le verdicts

Khalal soupire de soulagement, Saldya sourit à son tour, presque surprise des paroles du juge.
Lors de la première audition, après avoir écouter les accusation des croisés et le récit de Khalal ensuite, le juge avait réservé son jugement.

Libre

Le juge laisse Khalal et Saldya signer la feuille, l'un en tant que témoin et l'autre acceptant la décision.
La suite fut plus intéressante aux yeux du druide, l'affaire Saldya réglé, le prochain procès qui aurait lieu en huis clos serait celui du décisionnaire de l'escorte. Elle n'aurait jamais du être autorisé et encore moins a escorté par une seule personne.

Celyan, Khalal et Saldya discutèrent à l'écart des oreilles. Chacun d'eux se préparant à fouiller et interroger afin de tirer au clair cette affaire.

Il y avait il vraiment un complot dans la Croisade D'Argent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    Jeu 27 Fév 2014 - 16:22

Dossier du rapport d'enquête





Rapport sur la personne de Drefare Iralos, officier de la Croisade d'Argent, posté à Âtreval.

Motif(s) préliminaire(s) de l'enquête : Mise en danger d'autrui. Homicide involontaire.
Preuve(s) préliminaire(s) : A ordonné à un subordonné à charge de son groupe, le soldat d'Argent Haller une escorte, sans l'appui d'autre membre du groupe, mettant par cet acte en danger son soldat et la civile de l'escorte. Décès du soldat dès suite de cette mission.


Citation :
Rapport de mission n°149
Date : 05 février 34
Ordre de mission : escorte d'un civil en Tirisfal sur une journée aller-retour
Soldat impliqué : Gregor Haller (1)

*signature de Drefare*
*signature d'un émissaire des relations diplomatiques Réprouvés/Croisade*

Citation :
Rapport de mission n°150
Date : 05 février 34
Ordre de mission : escorte d'une caravane de deux civiles + charriot d'un cheval  entre le camp Noroit et Âtreval
Soldat impliqué : Firenz Jay, Darim Lambert, Jémériah Boumezouli, Iralos Drefare (4)

*signature de Drefare*

1) Vérification des rapports de Drefare
Il est avéré que l'officier Drefare a autorisé cette escorte comme le souligne de rapport de mission qu'elle a signé. Ce rapport porte également la signature d'un émissaire chargé des relations diplomatiques Réprouvés/Croisade mais impossible de remonter jusqu'à cette personne en question. Un rapport daté du même jour porte sur une mission tout à fait différente d'escorte de vivres entre le Camp Noroit et Âtreval.

Citation :
Compte-rendu de jugement de Saldya Tel'Khaet
HRP:
 

Citation :
Compet-rendu cénarien
La fleur noire récupérée sur un double ombreux de l'humaine Tel'Khaet est issue de la corruption nommée Cauchemar d'Emeraude. Les magies ombreuses dont a fait preuve cette humaine provenait avec certitude de cette plante dont le sort activé à atteint tout son être. Pour plus de précision, les doubles cauchemardesques nécessitent un lien fort avec le monde éveillé pour rester actif, sans quoi ils n'ont plus de prise et retourne dans le monde onirique. Tant qu'ils sont actifs, ils peuvent corrompre l'esprit auquel ils sont rattaché, tentant de le corrompre en lui envoyant régulièrement des visions terrifiantes ou en semant le doute, la colère et le désespoir dans leur cœur.
Attention toutefois, il est à noter qu'une fois débarrassé de la souillure cauchemardesque, il faut rester vigilant quant à la remise sur pied des individus victimes de cette corruption car elle peut laisser des traces.

Citation :
Déposition de plainte de Saldya Tel'Khaet contre Iralos Drefare
HRP:
 

2) Validité des témoignages
La civile Saldya Tel'Khaet a affirmé plusieurs fois n'avoir rien vu et rien entendu d'étrange durant son escorte, ce qui est surprenant sachant que le soldat Haller devait veillait sur elle et donc restait à portée de vue et de voix, de plus, portant une armure de plaque, le bruit de l'armure lorsqu'il est "tombé mort" visiblement n'a pas été entendu non plus. Témoignage avec peu de crédit selon moi, sans compter que bien que non-coupable, mademoiselle Tel'Khaet a été prouvé comme étant sous l'emprise d'une sombre magie à ces moments-là et n'a donc pas une témoignage valide.

Un autre témoignage d'un membre de la Croisade Ecarlate, captif récent, affirme que des Croisés d'Argent circulent de plus en plus souvent en terres réprouvées. Mais vu son état de paranoïa proche de la folie ne permet pas de valider ce témoignage.

3) Preuves
Les preuves sous scellées sont une fleur noire corrompues, ainsi que deux insignes, ceux des deux personnes chargées de retrouver le soldat Haller alors que la civile était rentrée seule de son escorte.
Aucun objet personnel du soldat Haller n'a été récupéré.

4) Interrogatoire

Citation :
[Haut-croisé]Est-ce votre signature sur l'ordre de mission 150 ?
[I.D.] Oui
[Haut-croisé]Et sur l'ordre de mission 149 ?
[I.D.] Egalement.
[Haut-croisé]Parlez-moi de la mission d'escorte n°149 ?
[I.D.]J'ai demandé à Haller d'assurer la sécurité de la civile seul. J'ai reçu la signature d'un émissaire pour assurer le passage à la Barricade. Comme mademoiselle Tel'Khaet s'est présentée comme prêtresse officiant à la cathdérale d'Hurlevent lors de son arrivée ici, j'imagine que cette demande a été signée car elle n'était pas une civile ordinaire, elle était apte à se protéger. Pendant ce temps le reste du groupe, que je menais, s'est occupé d'un rapatriement de vivres.
[Haut-croisé]Il pourtant demandé aux officiers de veiller à ce que les soldats ne sortent jamais des mûrs avec des groupes composés de moins de cinq personnes.
[I.D.]Cette demoiselle avait demandé à aller en Tirisfal. Une requête assez peu commune. Pour une escorte en territoire réprouvé, j'ai jugé meilleur de ne pas envoyer un trop grand nombre de troupe, ce qui pourrait froisser nos alliés morts-vivants. Voir passer un grand nombre de croisés sur leurs terres aurait pu être mal interprété.
[Haut-croisé]Comment avez-vous réagi lorsque la civile est revenue à Âtreval seule ?
[I.D.]Je me suis inquiétée, je lui ai demandé des explications, mais elle a dit ne rien avoir vu. Qu'elle l'avait retrouvé mort et qu'elle était rentrée par elle-même. J'ai alors demandé qu'on envoie une petite mission sur place pour comprendre, car la parole de cette fille seule n'avait pas d'importance tant que je n'avais pas la certitude.
[Haut-croisé]Et ensuite ?
[I.D.]Les deux enquêteurs ne sont pas revenus. J'ai compris qu'il se passait quelque chose de grave et cherché des réponses... en vain. Deux jours après les faits, cette même-civile a usé de magie d'ombre dans l'enceinte des murs d'Âtreval. J'ai alors compris qu'elle était sans doute la menace que je cherchais à identifier et l'ai fait placé aux arrêts, dans l'attente d'un jugement.
[Haut-croisé]Vous aviez réuni des preuves contre elle?
[I.D.]Non. Mais une utilisatrice d'ombre... avec une mentalité instable. Sans parler de cette requête étrange d'aller en Tirisfal pour se recueillir. Elle a indiqué que c'était un pèlerinage, mais ça me semblait tout de même très bizarre. Je ne suis pas chargé des enquêtes, un juge ainsi que des inquisiteurs s'en sont chargés.
[Haut-croisé]Mais le verdict a été repoussé quand de nouveaux éléments sont apparus par un ami de cette civile. Vous avez jugé trop vite.
[I.D.]Peut-être. Mais quand il s'agit de la protection de la Croisade, je préfère prendre les devants. Et puis je vous le re-dit, ce n'est pas ma faute si les croisés chargés de l'enquête n'ont pas fouillé assez pour trouver des preuves de ce qui avait causé la mort de mon soldat. Un bon soldat.

La responsabilité hiérarchique de Iralos Drefare est engagée sur cette affaire. Elle a pu justifiée ses décisions en tant qu'officier, mais cela ne change pas le fait qu'elle ait contourné les règlements en envoyant un soldat seul pour une mission d'escorte.

Conclusions

De ce rapport il ressort de l'officier Drefare a autorisé cette mission sans respecter les consignes de sécurité en dehors des murs. Mais cela s'est fait avec l'autorisation d'un émissaire diplomatique, dont l'identitée reste à définir à ce jour via la signature.
Le soldat Gregor Haller a été tué dans l'exercice de ses fonctions. Sans preuves supplémentaires, tout laisse à penser que le coupable de cet homicide, ainsi que des deux homicides sur les personnes des enquêteurs d'Argent dépêchés sur place, soit le double "de Cauchemar" de mademoiselle Saldya Tel'Khaet, issue d'une fleur corrompue à présent hors d'état de nuire.

Au terme de cette enquête, les charges retenues entrainent la mise à pied temporaire de Iralos Drefare, pour une durée d'un mois à compter de ce jour, 27 février de l'an 34. Iralors Dredare sera démise de ses fonctions jusqu'à la date du 27 mars de l'an 34.

Enorme spoiler sur le fond de l'affaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage pour retrouver une prêtresse égarée    

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage pour retrouver une prêtresse égarée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» astuces pour protéger la tresse ?
» Vêtements pour Ados.
» Raviver la flamme mais comment???
» 14/03 - Tournoi gratuit "The Nuts" - Voyage pour 2 à Bangkok (Thailande) 1200 eur
» Voyage pour le BDN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: