Forum jeu de rôle sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fête lunaire à Reflet-de-Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celyan

avatar

Messages : 629
Localisation : Royaumes de l'Est
Humeur : Motivée

MessageSujet: Fête lunaire à Reflet-de-Lune   Ven 24 Jan - 11:19


Comment peut-on passer de paix et rires à combat et douleurs, en une même journée ? Comment les choses font-elles pour basculer aussi vite ? J'avais déjà répondu à cette question, un soir à Hurlevent. Un choix de route, un imprévu qui change vos plans, être à cet endroit précis à ce moment précis, une rencontre, un regard. Et soudain la nuit douce devient ténèbres. Le rêve devient cauchemar.

Mais...

Je ne pensais pas que ça pouvait arriver ici.

Havrenuit... ne porte finalement pas très bien son nom.





*****





Celyan arborait un sourire joyeux, le sourire des enfants qui pénètrent dans un parc de jeux, allant de bonnes surprises en bonnes surprises. La paladin avait dormi tout son soul, se reposant de la nuit agitée précédente. L'esprit ours de Reflet-de-Lune lui avait apporté de la reconnaissance, de l'estime de soi. L'assurance de sa "légitimité" d'être ici. Si tu étais née kaldorei je t'aurais fait venir à moi très tôt, comme de nombreux jeunes druides. Mais les chemins de la vie sont parfois tortueux. Celyan avait toujours été fascinée par la civilisation elfique, encore plus depuis qu'elle avait la chance de connaître Khalal. Ces mots l'avaient touchée profondément, comme une bénédiction des esprits animaux.

De quoi mettre la rouquine d'excellente humeur.

Celyan avait passé une journée sublime. Se baladant sur les sentiers entourés d'arbres géants, elle avait croisé un druide tauren. La créature massive avait regardé l'humaine avec des yeux calmes et profonds qui l'avaient surprise. La démarche tranquille du druide contrastait énormément avec la taille immense de ses cornes, doublées d'une carrure de mastodonte.

Plus tard, elle avait croisé un groupe de kaldoreis, d'humaines et des worgens. Toutes des femelles, elles avaient tressées de jolies couronnes de fleurs et discutaient ensemble dans une joie naïve. Celyan s'étonna une fois de plus de la beauté infinie des kaldoreis aux traits fins, aux yeux scintillants, portant des robes moulantes colorées, cousues artistiquement dans la plus fine des soies. Elles lui rappelaient la prêtresse Aowena.

Plus loin près du lac, elle revit des robes semblables sur l'étale d'un kaldorei, qui parlait en commun à ses clients. L'éclat vert de l'un des modèles s'attira immédiatement les faveurs de la rouquine. Pourquoi pas ? Juste pour cette fois. C'est jour de fête. Celyan passa la robe, la longueur était parfaite mais elle se sentit un peu l'étroit dans une tenue moulant autant ses formes. La paladin eut du mal à laisser sa nouvelle épée à l'auberge. Mais croisant un miroir, elle y vit une Dame. Une vraie jeune Dame, arrangée à son avantage malgré son air gênée et mal-à-l'aise.

-Elle était comment maman ? -Très belle, des cheveux roux qu'elle coiffait pour ne pas les laisser en bataille et des yeux noisettes d'une infinie douceur. Tu lui ressembles beaucoup tu sais.

Celyan sourit à son reflet, qui lui renvoya. Ce souvenir de la description de son père acheva de la convaincre de rester ainsi pour la journée. De toute façon, il n'y a rien à craindre ici. Elle voulut faire la surprise à Khalal, mais ne le trouvant pas, passa le reste de l'après-midi à flâner près du lac. Fatiguée, elle s'allongea à la bordure de la forêt, entre les herbes et les feuilles mortes au couleur d'automne et se laissa aller. Elle contempla les phalènes colorés qui virevoltaient autour d'elle. Elle esquissa un sourire en observant deux écureuils se courant après en montant le long du tronc d'un arbre. Elle écouta la forêt.

Elle aurait voulu parler avec les arbres, mais sans l'aide de la magie druidique de Khalal, elle n'était pas sure de se faire entendre. Elle était bien, parfaitement bien. En phase avec le monde, connectée à cette terre sous ses doigts, à l'air de la forêt, à Khalal, aux animaux, à la paix du lieu... Elle ressentait sa place dans le monde, pleine de Respect. La Lumière se fit présente en elle vivement, sans qu'elle ne l'ait invoquée.

Voyant que le jour tombait, elle repartit vers l'auberge en quête de son druide.

Se glissant derrière le kaldorei distrait, occupé à parler à un autre druide probablement... Encore un peu. Plus près. Juste un peu plus près.

- Bouh !

S'agrippant à Khalal, la jeune femme éclata de rire. Le prendre par surprise était la cerise sur la gâteau de cette journée magnifique.






*****





"Contrarié" aurait été un euphémisme. Le regard de Khalal évoquait une rage sourde.

-On doit partir d'ici. Tout de suite.
-Sans rire ? C'est toi qui est parti tout droit et qui nous a conduit ici !!


C'était quoi son problème ? Elle n'avait fait qu'apercevoir une ombre derrière des arbres, elle n'avait eu aucun ressenti de danger ou de peur. La journée était pourtant parfaite... elle aurait tout simplement pu continuer ainsi.

Mais... un croisement, un imprévu, être à cet endroit précis à ce moment précis... Khalal était parti presque en courant, s'enfonçant au cœur de la forêt, quittant le sentier. Sans rien dire. Et maintenant une ombre de lui-même était apparue et avait disparue aussi vite. Quelque chose arrivait, qui allait tout changer. La paladin le ressentit intensément en elle, comme une vérité que lui partageait la Lumière. Les rires étaient restés près du sentier. Evaporés. La journée, à cet instant précis, venait de basculer.

Celyan commença à rebrousser chemin. En plus, elle ne pouvait pas courir avec cette robe. En plus, elle n'avait pas son arme.

La paladin écarquilla les yeux soudainement, esquivant de justesse la frappe de l'ombre possédant son apparence, qui était apparue de nul part, juste devant elle, en un battement de cil.





*****





La robe écorchée, tâchée de boue, bonne à jeter. Allongée sur le lit contre Khalal, Celyan s'employa à soigner le bras de l'elfe. Il fallait purifier toutes traces de la magie cauchemardesque, avant de soigner concrètement la plaie. Heureusement, la purification était son domaine. Elle frissonna en repensant à la déferlante d'ombre qui s'était abattue sur elle, enveloppant tout son corps. Comme si elle était couverte d'acide, la peau de Celyan lui avait brûlé, d'une douleur au-delà de tout mot.

Le Cauchemar.

Elle l'avait étudié maintenant, rendu son rapport, tout ce qu'elle avait appris, répertorié, recensé, sur les portails, comment le Cauchemar pouvait filtrer d'eux, les créatures corrompues, les dragons, comment la Lumière était parvenue à purifier des lieux touchés ou bien des créatures, comment la Lumière pouvait détruire ceux qui étaient trop touchés. Elle avait mené sa mission pour l'Aube d'Argent avec ardeur et détermination.

Le Cauchemar.

Pouvait-il se manifester aussi fortement, prendre autant pied dans le monde éveillé, seul ? Celyan connaissait la réponse. Non. Il avait besoin d'une source, d'un passage, d'un lien entre Rêve et monde réel : portail, personne corrompue... Pas de portail à Reflet-de-Lune. Donc quelqu'un. Voire plusieurs personnes. Touchées par cette ombre de Rêve, certainement très fortement.

Celyan avait été un catalyseur de la Lumière, plus puissante que ce que les sombres desseins de ces corrompus auraient pu prévoir. La colonne de Lumière pure et d'une très grande puissance avait certainement été un avertissement suffisant pour qu'ils abandonnent leur plan, pour le moment. Mais la rouquine ne lâcherait rien. Elle trouverait qui, pourquoi, comment. Et annihilerait la menace. Si le Cauchemar manigançait quelque chose, elle était la meilleure paladin désignée pour découvrir quoi. Elle enquêterait.

Abandonner, n'était pas dans son vocabulaire.

Leur séjour à Reflet-de-Lune allait peut-être se prolonger un peu. Mais pas pour profiter des festivités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 629
Localisation : Royaumes de l'Est
Humeur : Motivée

MessageSujet: Re: Fête lunaire à Reflet-de-Lune   Ven 24 Jan - 12:14

La brûlure semblait ne pas avoir de fin. Devant le bol gravé de runes elfiques stylisées, Celyan s'était effondrée sous le choc.

Tenant fermement l'objet pour éviter que la substance noire verdâtre qu'il contenait ne se renversent, Celyan avait eu le temps d'apercevoir, devant ses yeux, l'image d'un souvenir qui ne lui appartenait pas. Celui d'un jeune kaldorei aux cheveux bleus, s'avançant vers le cadavre d'un drake vert. Il s'était approché, jusqu'à pouvoir le toucher. Il avait plongé ses mains dans le sang huileux, encore stupéfié par ce qui venait de se produire. Une sensation nouvelle, incomparable, s'était emparée de lui : une haine éternelle.

Soudain la paladin perdit le contrôle, le flot de corruption se répandit à travers elle en un instant. Un seul instant. Contrairement à l'attaque datant de deux jours, de son "double cauchemardesque", cette attaque-ci la gardait prisonnière d'une douleur insoutenable. Ce n'était pas une vague, qui vous fait boire la tasse une fois, puis se retire pour vous laisser respirer. C'était un bain d'acide, où on ne vous laisse pas remonter la tête hors de l'eau. Son corps par réflexe avait lâché le bol, comme on retire sa main du feu un millième de seconde après que le cerveau ait récupéré l'information "ça brûle".

Mais la douleur ne s'était pas arrêtée. Restant présente comme un couteau immiscé sous la peau, qui vient, et revient encore, se frayant un chemin sous chaque millimètre du corps, l'écorchant vive.

Celyan ferma les yeux très fort, les traits de son visage défigurés par cet enfer. Une telle agonie physique aurait fait perdre conscience à n'importe qui. Les dents serrées, le corps tétanisé sous la torture corruptrice, la jeune fille était coupée du monde. Son cerveau, au seuil d'alerte critique, ne pouvait plus traiter les informations de son ouïe. Tant mieux... au moins elle n'entendait pas les gémissements lamentables qu'elle devait émettre. Les muscles de son corps, lacérés de cette torture invisible, étaient sans contrôle, convulsionnant le corps.

Celyan serra les poings jusqu'à s'enfoncer les ongles dans la paume, faisant perler quelques gouttes de sang. Elle pouvait l'endurer. Elle pouvait l'endurer. Elle pouvait l'endurer. Elle pouvait...

*****

La jeune paladin observait sa main droite, on lui avait appliqué un baume et bandé. La douleur imaginaire sur tout son corps avait entièrement disparu dans la nuit, excepté au niveau de sa main directrice, don la peau était rougie. Celyan soupira. Elle ne pouvait même pas tenir une fourchette... encore moins une épée. Ce n'était pourtant pas le moment de restée inactive alors que d'innocents voyageurs, venant profiter des festivités de la Fête Lunaire, étaient possiblement menacés. Elle mangea comme elle put en se servant de sa main gauche et quitta Havrenuit.

Aucun mal ne pouvait la détourner de son enquête. Comme la veille, elle passa donc la journée à arpenter les chemins et sentiers parsemant la forêt autour du lac Elune'ara, toujours prête à intervenir si des cris se faisaient entendre sous la pénombre des arbres. S'arrêtant plusieurs fois à l'orée des bois, faisant appel à la Lumière, fermant les yeux et écoutant, pour discerner d'éventuels auras néfastes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 545

MessageSujet: Re: Fête lunaire à Reflet-de-Lune   Ven 24 Jan - 14:07

Reflet de Lune est la plupart du temps un endroit calme, silencieux. Refuge pour les druides, lieu de rencontre entre les druides de la horde et de l'alliance.

Pour les festivités, les druides et protecteurs d'Havrenuit ont mis en place plus de gardes que d'habitudes, les touristes n 'y voyant là qu'une mesure préventive en cas de débordement.
La vrai raison étant tout autre. Depuis le début des fêtes le Cauchemar essayait d'agir avec plus ou moins de succès sur les visiteurs.

Un druide apporta même une preuve supplémentaire de la présence du Cauchemar, des plantes corrompu amené volontairement ici afin de répendre le mal.
Celui çi d'ailleurs eu une seconde requete plus étrange.

- J'ai besoin d'une des coupes, une petite afin de tester si nous pouvons soigner les plantes sur place. Cela nous ferais gagner du temps et permettrait de contrer efficacement l'avancer de la corruption.

************

Non loin du puit imposant du refuge de Malfurion, Khalal dispose autour de lui et Celyan l'enscens à la fibre d'aurore puis posant au milieu d'eux le bol.
Pres de Celyan se tient Saldya, non loin d'eux Alvaro, qui fule son éternel cigare, regardant d'un œil soupçonneux tout le manège

Khalal explique rapidement le principe. Il va se retrouve dans une méditation profonde afin de faire ressurgir la corruption qui l'habite. Celyan devra « simplement » la purger dans le bol.
Simple en théorie, la pratique fut tout autre.

Combat intérieur

Le druide drogué par l'enscens plongea profondement dans le sommeil. En surface rien ne sembla changer.
A l'interieur de lui, il relacha toute ces défenses, celle qu'il avait mit en place de puis longtemps se détachait. Le mal bouillonnant en lui déferla tel un raz de marée.

Avoir confiance

Le flot de corruption sort de son antre, c'est le moment qu'il attend. Le forçant à ressortir afin que Celyan puisse le bruler

La tâche est compliqué, mais le fait qu'ils luttent sur deux front à la fois empêche la corruption d'être efficace.

Combat extérieur

- Je vous tuerais tous !!

La corruption maintenant en surface se débat comme un diable. En face de lui Celyan entouré de lumière, avec Saldya pour la soutenir. Alvaro en retrait, le fusil prêt à tirer sur Khalal ne bronche pas.

A travers des flots d'insultes, de menaces, la corruption perd du terrain, la paladin expulsant avec minutie tout ce qu'elle peut, le bol se remplissant au fur et à mesure.
Saldya du intervenir pour empêcher le druide de saisir le bol., lui bloquant son bras.
La pretresse du plusieurs fois réprimer un mouvement pour aider la version corrompu de Khalal, un mal similaire la parasitant légèrement de l’intérieur, l’empêchant d'utiliser la magie.

Le bol et la corruption

L'action conjugué de Celyan et Khalal  finit par porter ces fruits. Mais au dernier moment la corruption réussi par franchir les barrières défensives de Celyan pour la toucher, lui provoquant une intense brulure sur tout son être.

Malgré ça, le bol pu enfin être fermé, la corruption prête à être brulé.
Les 4 personnes se regardent en silence, Alvaro continuant de braquer Khalal le temps d'être sur qu'il ne soit plus une menace à ces yeux. Saldya proche de Celyan afin de la rassurer, de lui prodiguer à défaut de soin, une présence réconfortante.
Le druide quand à lui repris péniblement pied sur la réalité.

*****

Havrenuit est un lieu de paix, mais pas se soir.
D'un coté les fêtes, de l'autre le silence.

Khalal et Celyan rentrèrent en silence, tous les deux fatigué, blessé, encore sous le contre-coup du rituel.

Saldya s'en voulant de n'avoir pu aider ces amis, pris définitivement sa décision. Elle ne voulait plus être inutile. Alvaro allait l'entrainer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fête lunaire à Reflet-de-Lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reflet de lune : Affichette écrite à la main
» Lame wyvern camelia. Help !
» Sets d'armures T3.5
» Étrange cabane à Reflet-de-Lune
» Réaction au sujet de la sacralité du puit de lune.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: