Forum jeu de rôle sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fiche] Qiraji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khalal



Messages : 542

MessageSujet: [Fiche] Qiraji   Jeu 13 Aoû - 16:18

Citation :


Fiche descriptive

Qiraji


° Caractéristiques morphologiques
Les qiraji sont une race insectoïde, dirigée par les empereurs jumeaux et  scindée en trois castes principales que sont les gladiateurs, les gardes de guerre et les prophètes. Chacune de ces castes possède des particularités physiques distinctes bien qu’elles aient en commun quelques caractéristiques.

À l’image des insectes, tous possèdent une carapace en chitine résistante servant d’armure. La présence d’une paire d’antennes, plus ou moins développée et apparente en fonction de la caste, sert pour communiquer et combattre.  

Les empereurs jumeaux
Ils sont les insectes d’aspect le plus humanoïde parmi les qiraji : bipèdes, possédant des mains et capables de manipuler les armes et armures. Ils mesurent plusieurs mètres de haut et il est à noter que leur physique est particulièrement proche de celui des kaldorei mâles.

Les gladiateurs
Ce sont des qiraji massifs, robustes et imposants mesurant dans les deux mètres pour les plus petits, certains spécimens de trois ou quatre mètres ont été observés. Bipèdes confirmés, leur carapace est plus résistante que celle de leurs congénères des autres castes, leurs antennes sont courtes et ils possèdent une paire de pinces massive capable de trancher du métal. Enfin ils présentent une corne pointue au niveau du front.
À cela s’ajoute souvent une armure taillée spécialement pour eux, protégeant les quelques points de faiblesses potentielles de leur carapace. Leur morphologie leur permet d’être de véritables piliers sur les champs de batailles, difficiles à abattre.

Les gardes de guerre
D’aspect beaucoup plus gracile que les gladiateurs, les gardes de guerre sont généralement vêtus d’habits en tissu épousant leur torse et portent un voile au niveau du visage.
Bipèdes, les gardes de guerre possèdent deux paires d’élytres (une grande et une petite) leur permettant d’effectuer des vols rapides, précis et même des vols stationnaires.  Leurs bras se terminent en longues griffes semblables à des faux, cachées sous leurs manches, leur antennes ne sont plus visibles bien que pouvant être cachées par le voile ou les décorations qu’elles portent.
Leur carapace a laissé place à un tissu tégumentaire bien plus souple et donc moins résistant que leurs congénères gladiateurs. Les gardes de guerre sont rapides, mortels, capables de se déplacer sur le champ de batailles en tourbillonnant et exécutant des manœuvres complexes en vol, tranchant leurs ennemies avant de s’envoler pour frapper de nouveau plus loin.

Les prophètes
Ce sont les qiraji les plus étranges et spécifiques des trois castes. Ils possèdent huit pattes terminant en pointes autour du corps qu’ils peuvent utiliser indépendamment les unes des autres. Leur carapace est plus solide et visible que celle des gardes de guerre, mais entrave aussi leurs mouvements donnant un aspect rigide. Leurs bras très courts, sont cachés sous leur longue tunique. Autre détail important, leurs antennes sont extrêmement longues et développées, leur servant à la fois comme un fouet, mais aussi comme catalyseur mental (voir section « capacités magiques »).


Croquis des différentes catégories de qiraji.

Il n’y a pas de caste connu d’ouvrier, il est vraisemblable que ce rôle soit tenu par les silithides.

° Localisation et habitat
Situés dans les confins désertiques de Silithus, les qiraji ont bâti là-bas leur ruche principale nommée Ahn’Qiraj. Cette cité-ruche est construite dans la pierre et dans une membrane, tissu organique, qui sert aussi d’enveloppe. Un observateur extérieur ne verra que des bâtiments en pierre taillée inerte, constructions ouvragées en ruines dorénavant, mais l'intérieur se transformera rapidement en de longs couloirs tubulaires et vastes salles tapissées par cette membrane vivante, s'enfonçant dans le sol. Ce mélange permet de résister efficacement aux chaleurs du désert de Silithus mais donne aussi une meilleure robustesse aux constructions organiques. Si Ahn’Qiraj est si particulier dans son architecture c’est qu’à l’origine c’était un lieu de recherche bâti par les titans et annexé par les qiraji.
Il n’y a pas d’autre cité qiraji connue et il est peu probable que d’autres existent dorénavant. Cependant les dédales souterrains de la cité d’Ahn’Qiraj prouvent que l’influence en surface n’était rien en comparaison de l’étendue de leur territoire dans les sous-sols.

Les ruches silithides sont encore visibles et actives en Kalimdor principalement et l’on peut en voir en Silithus, Un’goro, Tanaris, Féralas mais aussi dans les Tarides.

° Moyens de défense
Les qiraji possèdent de nombreux moyens de défense et d’attaque, ils sont taillés pour la guerre. Comme nous l’avons vu, leur corps est protégé d’une carapace plus ou moins solide en fonction de leur caste, ils possèdent de nombreuses armes naturelles telles que leurs pinces, griffes tranchantes ou cornes.
Mais ayant dépassé le stade de l’animal qui combat avec ce dont la nature l’a doté, les qiraji créent et portent des armes et armure forgées. En effet des armes taillées dans le cristal ou dans les métaux issus de leurs galeries, ainsi qu’en élémentium, ont été retrouvées sur le champ de bataille. Ces armures et armes sont capables d’encaisser et d’infliger de lourds dégâts, même à des dragons.

Cependant ce n’est pas leur seul moyen de défense, parmi les plus impressionnantes et dangereuses armes se retrouvent les anubisath et les destructeurs d’obsidiennes.

Les anubisath sont des constructions humanoïdes à tête de chacal pour la plus grande majorité mesure plusieurs mètres de haut, variant de quatre à une dizaine de mètres pour les plus colossaux. Il existe une exception où une de ces constructions a été vue avec une tête de faucon, un horusath. Construits dans de la pierre noire, animés par la magie, ces assemblages font office de gardiens dans Ahn’Qiraj mais ils ont aussi été employés sur les champs de batailles durant la guerre des Sables Changeant. Leur puissance est réelle et si quelques uns sont aussi capables d’utiliser de la magie offensive, la plupart combattent au corps à corps. Il est certain que les qiraji ont modifié et repris à leur compte ces constructions servant à l’origine les titans et surveillant leurs installations.

Les destructeurs d’obsidienne sont des constructions visant à réduire à néant la magie environnante et, de part ce fait, rendre inoffensifs tous les lanceurs de sort, quelque soit la magie employée (arcanique, élémentaire, etc).
Bâtis eux aussi dans l’obsidienne, ils sont souvent construits avec deux ailes, une tête de lion, un torse humanoïde et un corps de félin. Capables de voler, ils se déplacent aisément sur le champ de bataille, tant qu’ils ont de la magie stockée. De même que pour les anubisath, il est sûr que ces ouvrages, ressemblant beaucoup à des tol’vir, sont à l’origine des serviteurs des titans que les qirajis ont modifié et perverti.

° Capacités magiques
Il n’y a qu’une seule caste qui soit capable de faire de la magie parmi les Qiraji
Les prophètes sont à la fois les prêtres et aussi les mages que l’ont peut retrouver dans la l’Alliance ou dans la Horde. La plupart de leurs pouvoirs peut s’apparenter à celui des ombres utilisé par les prêtres tel que provoquer la peur, attaquer l’esprit directement d’une cible pour la contrôler ou plus simplement réduire à néant l’esprit de la personne.  Certains sont capables de se téléporter sur de courtes distances, peuvent utiliser l’arcane ou même créer des images-miroirs à l’instar des mages.

Les pouvoirs des anubisath sont plus variés. Capable d’invoquer des flammes mais aussi des maladies ou bien d’utiliser de l’arcane. Il n’y a pas de textes ou de témoignages qui détaillent comment les Qiraji ont pu donner ces pouvoirs à leurs créations, il est donc supposé que cela passe via les prophètes.
Les destructeur d'obsidiennes peuvent absorber la magie jusqu’à une certaine limite. Ces réserves leur servent à la fois pour se déplacer mais ils sont aussi capable de la relâcher pour créer un souffle destructeur autour d’eux.

° Comportements et coutumes
La société qiraji, bien que disparue maintenant, avait une organisation bien spécifique.
A la tête de celle-ci se tenait les empereurs jumeaux. Vek’lor, capable de lancer des sorts (tel que du feu, glace, arcane, ombre), et Vek’nilash armé d’une lame à deux mains en cristal. Dirigeant les Qiraji et si besoin les silithides, il n’y a pas eu d’autre empereur ou reine connu. Ce sont eux qui ont supervisé la création du premier anubisath.
Ensuite les prophètes qui jouaient le rôle de relais dans les décisions des empereurs grâce à leurs capacités psychiques, capables de transmettre les ordres aux autres qiraji et aux silithides, de manière rapide. Ils ont également participé à la création d’anubisath et de destructeurs. Leur rôle ne se limitant pas qu’à ça, ils servaient aussi à propager la parole de C’thun. Les autres castes n’ont pas l’air d’avoir de rôle autre que militaire, leur particularité physique les spécialisant dans les combats.

L’ensemble des qiraji, dirigé par les empereurs, est issu des silithides, race d’insecte que le Dieu très ancien C’thun a transformé et modelé lorsque les titans sont arrivés sur Azeroth et que la guerre entre eux a débuté. Enseveli dans les profondeurs d’Ahn’Qiraj, le Dieu très Ancien a utilisé les silithides, les a modifié afin de faire d’eux une race plus intelligente et adaptée aux combats. C’est lui qui a défini la forme des castes actuelles et des empereurs jumeaux.

Il faut voir qu’Ahn’Qiraj est situé non loin d’Uldum, une base de recherche titan très importante et qui est restée cachée aux yeux des jeunes races durant longtemps et fut très sûrement l’un des objectifs majeurs de C’thun en plus de la destruction des œuvres titans en général, races incluses.

° Interactions avec d'autres espèces
Les silithides ont souvent été mentionnés dans les autres parties et cela est normal. Ils sont une espèce à part, originellement présente sur Azeroth. Mesurant de un à deux mètres de hauteur, ce sont des insectes géants, vivants et étant dirigés par une reine pour chaque ruche. Outre les différents types de silithides, ailés ou non, guerriers ou ouvriers comme peuvent l’être des fourmis ou des abeilles, ils sont aussi différenciables via la couleur de leur carapace. Ce sont eux qui sont à l’origine des fameuse membranes organiques qui composent les tunnels jouant le rôle de structure, soutien et permettant que l’intérieur reste vivable en fonction de la profondeur et de la température
C’thun, via ses pouvoirs, a facilement su imposer sa volonté sur les différentes ruches et par la suite a modifié certains d’entre eux afin d’en faire l’instrument de vengeance, une nouvelle arme contre les Titans. Emprisonné en Silithus, il s’est servi d’eux pour bâtir une nouvelle armée.
Les silithides restent donc liés aux qiraji et bien qu’ils puissent se débrouiller très bien sans eux pour vivre, les qiraji, via les prophètes particulièrement, sont capables de prendre l’ascendant sur eux afin de les diriger. Preuve en est, dans Anh’Qiraj, il y a eu la présence de nombreux silithides défendant et vivant dans la cité-ruche, ils font office de mains-d'oeuvre, de chair à canon intarissable du fait de leur multitude.


Croquis de différents silithides.

Hormis les silithides, les relations avec les autres espèces se limitent seulement à les anéantir.
Bien que la méthode militaire soit particulièrement visible, C’thun a été capable de corrompre l’esprit de personnes afin d’en faire des pantins tel qu’ont pu l’être les sectateurs. Le relais qu'offraient les prophètes a permis d’étendre l’influence de celui-ci en Silithus puis plus loin ensuite.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Notes :
Les informations nécessaire à la rédaction de cette fiche proviennent des écrits et témoignages qui ont été rapportés lors de la guerre des Sables Changeants et lors de la destruction d’Ahn’Qiraj par les armée de la Horde et de l’Alliance il y a de ça une dizaine d’année.
Tout n’est pas connu sur cette race tel que leurs rites, leur culture, leur magie et il reste des zones d’ombre qui pour le moment ne sont pas élucidées.

Remerciements
Un grand merci à Celyan Belqueria pour la relecture attentive et les illustrations qu’elle a fourni.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fiche] Qiraji
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'identité] Feodora Raspakov
» [Fiche] Fairy Tail
» [Fiche] Code Geass
» [fiche]Bleach
» [Fiche] judoBoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Documentation-
Sauter vers: