Ancien forum de la guilde jeu de rôle Quintessence sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Rapport de mission] Tanaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: [Rapport de mission] Tanaris   Ven 29 Mai 2015 - 16:42

Citation :

Rapport de mission : poursuite du temps
Le 29ème jour du 5ème mois



Des diplomates argentés ont rapporté que l’ex-chef de guerre de la Horde, Garrosh Hurlenfer, n’a pas été jugé et condamné comme cela était prévu, mais s’est évadé avec la complicité d’un agent du vol de bronze. Cette information a été ébruitée par des « on-dit » parmi les citoyens, mais n’a pas été annoncée publiquement par les hautes autorités de l’Alliance. Sans doute de peur que le peuple qui réclamait vengeance ne demande que l’on paye le prix du sang par celui de tous les membres de la Horde. Une omission donc justifiée pour préserver la paix précaire.
Cependant cette évasion en présence d’un dragon de bronze permet facilement de faire le lien entre les pouvoirs de ce vol (le temps) et la connexion de notre monde avec un autre monde dans les Terres Foudroyées en fin d’année 34.
Le vol de bronze n’a en tout cas pas été repéré sur place et n’a pas combattu la menace, ni aider à refermer/modifier la magie du Portail des ténèbres.  
Ce vol pourrait s’être retourné contre Azeroth et chercher sa destruction par des moyens détournés. Il y a donc nécessité d’une expertise urgente sur la situation. Les armées et les plus grands héros de l’Alliance et de la Horde ayant quitté Azeroth pour détruire le Portail des ténèbres, il semble que la menace des orcs bruns soit pour l’instant sous contrôle. La priorité est donc mise sur la récolte d’informations concernant le vol de bronze.

Mission débutée le 9ème jour du 3ème moi de l’an 35. Départ de Hurlevent par navire de commerce, arrivée à Gadgetzan.

Objectifs :
- vérifier la situation actuelle du vol draconique de Bronze : pourquoi n’ont-ils pas réagi alors que l'un des leurs semble avoir aidé Garrosh à s'échapper ? Sont-ils impliqués là-dedans ?
- obtenir des informations sur ce qu’il s’est passé à la Porte des Ténèbres : qui est impliqué, qu’est-ce qui a provoqué ce lien entre deux mondes en modifiant le Portail ?


Aide extérieure pour cette expédition :
- Khalal, druide kaldorei du Cercle Cénarien, ayant eu de nombreux contacts avec les dragons verts, a été mandé pour être interprète et émissaire face aux dragons de bronze
- Lienasem Mirelame, mage de l’Alliance, a été mandé pour facilité le bon déroulement du voyage dans cette région inhospitalière et aride
- Khalisah  Al’Ashlmedi, ancienne Bats-le-désert, a été mandée sur place en tant que guide pour faciliter notre progression dans l’immense désert de Tanaris grâce à ses conseils avisés
- Elyzabeth Wood, archère et collaboratrice du Kirin Tor, a été mandée en tant que combattante à distance

1) Approche du vol de bronze


Le vol draconique de Bronze a été pendant des millénaires le protecteur du temps, mené par Nozrdormu l’Intemporel. Leur rôle était de surveiller la stabilité de la ligne du temps. Les vols draconiques ont généralement eu peu d’interaction avec les autres races d’Azeroth, mais le vol de bronze est connu pour être le plus farouche et reclus d’entre tous, n’apparaissant que rarement au su de tous. C’est pourquoi ils refusèrent toute intervention auprès des elfes lors de la Guerre des Sables Changeants, jusqu’à ce qu’ils ne soient eux-mêmes sous l’urgence et la menace directe des armées d’insectes puisque les qiraji avaient déjà progressé jusqu’en Tanaris.

Les Grottes du Temps, leur domaine, est en effet dissimulé au milieu du désert de cette région, derrière une barrière naturelle montagneuse et une barrière magique qui sert de mirage voilant leur présence aux yeux des voyageurs curieux.

Sur place, aperçu de deux drakes et rencontre avec un dragon barrant l’entrée des Grottes. Nous n’avons pas pu aller plus loin. Le dragon de bronze massif n’a pas daigné prendre une forme humanoïde devant nous, mais s’est exprimé dans un commun parfait. Le druide Khalal s’est fait l’émissaire du groupe, s’adressant au dragon avec la diplomatie et le respect nécessaire pour ne pas nous faire chasser ou tuer.
Pas beaucoup d’information récupérée de cette entrevue, si ce n’est qu’ils sont bel et bien au courant de ce qu’il s’est passé dans les Royaumes de l’Est.

Les trois membres draconiques présents semblaient se comporter normalement pour leur race (c'est-à-dire avec méfiance, patience et sagacité) et ne portaient aucune marque d’aucune forme de magie corruptrice.


2) Rencontre avec un agent travaillant pour les dragons



Le passage aux Grottes du temps a permis de faire la rencontre d’une humaine au service des dragons de bronze, qui a été chargée de nous reconduire vers le désert. Cette dernière a été une source plus intéressante d’informations sur l’état actuel du vol.

Prénom : Amandile
Au service du vol de bronze depuis : 2 ans
Statut : tisserande (chronomancienne) parmi les marcheurs du temps
Caractéristiques physiques : cheveux châtains clairs mi-longs, yeux bleus, peau claire
Lieu de formation initiale : tour du mage Xylem, en Azshara


Amandile expliqua que les membres du vol draconique de bronze pouvaient auparavant percevoir le passé et le futur avec un parfaite clarté. Mais afin de vaincre Aile-de-mort, les Aspects-dragons ont sacrifié une grande part de leurs pouvoirs. Se faisant, les dragons de bronze peuvent toujours voyager à travers les couloirs du temps, mais ils n’en ont plus une connaissance aussi fine, et ils ont également perdu la capacité de contrôler et réparer le flux du temps.

Des personnes malintentionnées pourraient exploiter la mortalité et la faiblesse récente des dragons pour modifier le cours du l’Histoire à leur profit. C’est pour prendre la relève et assurer la protection des flux temporels à n’importe quel prix que les « marcheurs du temps » furent fondés. Auparavant Nozdormu choisissait parmi son vol, les meilleurs dragons, qui étaient élus pour surveiller le flux du temps, et ces champions portaient le nom de « gardiens du temps ».
Aujourd’hui les marcheurs du temps comprennent des dragons de bronze et des individus de toutes races capables de mettre leur différence de côté pour œuvrer ensemble à servir et préserver l'avenir.
Les marcheurs du temps sont composés :
- des historiens, qui étudient les évènements passé et enregistrent les nouveaux ainsi, si la trame temporelle était attaquée, ils pourraient reconstruire l’Histoire exactement comme elle s’est déroulée
- des veilleurs, qui sont les éclaireurs et espions, ils surveillent, recherchent et enquêtent sur les phénomènes anormaux et les altérations dans la trame temporelle
- des tisserands, arcanistes qui se sont spécialisés dans la chronomancie, l’art de tisser le temps, qui peuvent donc réparer les dégâts causés au flux du temps ou encore ouvrir des portails temporels (ces tâches étaient innées pour le vol de bronze auparavant, mais plus maintenant)
- des gardiens qui protègent et escortent les historiens, les veilleurs et les tisserands dans leur mission

D’après Amandile c’est un membre des marcheurs du temps qui a découvert l’Île du temps figé de Pandarie. Ils s’y sont ensuite rendus en nombre, sous la direction d’un dragon de bronze nommé Kairozdormu. L’Île étant un mystère spatio-temporel, ils avaient pour mission officielle d’en découvrir les rouages.

Il y a quelques mois, les marcheurs du temps ont tous été rappelés et ont été dès lors étroitement surveillés par le vol de bronze. Elle n’a plus eu de nouvelle de Kairoz depuis l’Île du Temps figé. Amandile était en quête de réponses et de vérité, tout comme nous, et est donc devenue une interlocutrice privilégiée sur cette mission de renseignements, puisque nous ne tirerions rien d’autre des dragons.


3) Artefacts du temps

La « Vision du temps » est un artefact créé par Kairozdormu, en forme de sablier de belle taille, surmonté des deux côtés par des sculptures de petits dragons d’airain enroulés sur eux-mêmes. Le sable qui s’écoule à l’intérieur est composé d’une poudre de pierres d’époque pilées (résultat de la cristallisation de l'essence même du temps, phénomène excessivement rare rendu possible par la caractéristique de l’île à exister sur plusieurs plans temporels à la fois) et de quelques grains des antiques Sables du temps (élément magique contenu dans le Sablier du temps, créé par Nozdormu et détenu au cœur des Grottes du temps). Les propriétés de cet artefact sont d’ouvrir des fenêtres et mêmes des failles sur des moments passés, présents et futurs de notre trame temporelle, ainsi que d’autres trames temporelles (= mondes parallèles = réalités alternatives = mondes alternatifs).

Amandile a étudié avec d’autres marcheurs du temps, les propriétés et les fonctions des pierres d’époque pour créer des objets utiles à la mission de cette organisation. Sa « Clé du temps » est le résultat des recherches qu’elle a mené et que nous avons contribué à compléter sur place. N’ayant pas l’ingéniosité, ni les connaissances millénaires de Kairozdormu, sa Clé du temps n’est pas aussi puissante. Contrairement à la Vision du temps, cet artefact permet uniquement de voir avec une précision inégalée les enchainements de causalité du passé, qui ont mené à notre présent, mais ne permet pas de voir le futur, ni les autres trames temporelles, et ne peut pas ouvrir de portails.

Cet artefact a néanmoins permis d’en apprendre plus sur certains éléments manquants des mois passés, qui vont être détaillés dans la partie suivante.


4) Résumé des informations recueillies

L’ensemble des informations retracées ici provient d’observations directes des faits passés précis apportés par la Clé du temps d’Amandile.


° Kairozdormu = Kairoz : sous son apparence humanoïde c’est un haut-elfe mince, avec des traits élégants, de longs cheveux blonds flottants et une petite barbe au menton.

Aucune information claire n’a pu le relier à des interventions passées de son vol, on ignore donc sa place au sein de celui-ci par rapport à ses congénères.
Ce dragon du vol de bronze a imaginé et conçu la Vision du temps. Présent sur l’Île du temps figé dès sa découverte, sa préoccupation principale semblait être de recueillir toujours plus de pierres d’époque pour fabriquer son artefact.
Dans ses fréquentations récurrentes sur place se trouvaient le Prince Anduin Wrynn d’Hurlevent, ainsi qu’un autre jeune humain enturbanné à peau mate et aux yeux rougeoyants ne cherchant pas à dissimuler sa véritable nature de dragon noir.

Au-delà d’une frustration évidente de la perte de puissance du vol de bronze sur les liens du temps,  Kairozdormu semblait, dans toutes ses conversations, très engagé à obtenir les pouvoirs de l’île pour reprendre le contrôle du temps et se prémunir de dégâts ultérieurs.

Cependant il requit, dans la mission de récolte de pierre d’époque, l’aide d’un mercenaire inconnu plutôt que celle des marcheurs du temps présents sur place. Il semblait en effet convaincu de la présence d’un traitre et craignait que les recherches menées et l’artefact ne tombent entre de mauvaises mains. Il n’hésita pas à s’assurer la plus grande discrétion de la part de ce mercenaire en échange d’importantes sommes d’or.  


° Procès de Garrosh Hurlevenfer : temple du Tigre Blanc, Pandarie
Le procès s’est déroulé en présence de tous les représentants de la Horde et de l’Alliance, ainsi de diverses personnalités importantes et témoins, sur plusieurs jours.

On retrouve la trace de la Vision du temps là-bas, ainsi que Kairozdormu et un autre dragon de bronze nommé Chronormu. Ils aidaient tous deux à apporter des preuves et témoignages en utilisant la Vision du temps pour monter des faits passés selon les demandes de l’accusatrice et du défenseur durant le procès.

Chronormu = Chromie : son apparence humanoïde est celle d’une gnome aux cheveux argentés et aux yeux verts.

Avec l’aide du dragon noir précédemment rencontré à l’Île du temps figé, Kairoz aurait neutralisé Chronormu la veille du verdict. Il semblait déterminé à agir pour changer le cours du temps afin d’apporter un « avenir meilleur », tandis que le dragon noir aurait évoqué une nécessité face à une menace d’ampleur encore jamais affrontée. Par la suite Kairoz a volontairement profité d’une diversion au cours de la séance au tribunal pour briser la Vision du temps au centre de la cour de justice, ce qui a créé un vortex spatio-temporel et lui permit de s’enfuir avec Garrosh Hurlenfer.


° Décision des Aspects
Un élément passé plus lointain, lors de la tenue d’un conseil entre les dragons, a permis d’apprendre la décision claire des anciens Aspects, ayant perdu une grande partie de leurs pouvoirs à la suite de la victoire sur Aile-de-mort, de céder la place aux autres races et de se retirer des affaires d’Azeroth. N’ayant plus les capacités de contrôle qui étaient auparavant les leurs sur la vie, la nature, la magie arcanique ou le temps, ils sont contraints de s’en remettre aux autres races pouvant prendre le relai et apprendre à protéger les différents équilibres d’Azeroth.

Pas de présence de représentant du vol noir.

Deux menaces ont été mentionnées par des représentants du vol vert et bronze : la première concerne une recrudescence d’activité du Cauchemar au gouffre d’Aln dans le Rêve d’Emeraude et la seconde concernant des perturbations dans le continuum espace-temps.
Les Aspects précisèrent que ceci relevait à présent de la responsabilité des druides ou des autres races défendant Azeroth.


Conclusion

Cette expédition a permis de mettre en lumière de nombreuses informations importantes concernant les évènements des Terres Foudroyées et le lien avec une Draenor alternative.

Tout d’abord, le vol de bronze ne semble pas corrompu de l’intérieur, cependant cette affirmation est à nuancer puisque nous n’avons rencontré que trois membres de ce vol ne dégageant aucune aura particulière, mais je n’ai pas vu l’ensemble du vol puisque les Grottes du temps nous ont été interdites.

Le vol est sans doute parfaitement informé de la globalité des évènements des derniers mois mais leur absence d’intervention près du Portail des Ténèbres dans les terres Foudroyées est expliquée par le retrait de chaque vol des affaires globales d’Azeroth. Il n’y aura donc plus d’action officielle de leur part, tout au plus une aide ponctuel et individuelle de certains de leurs membres. Cependant cette inaction est affligeante de la part du vol de bronze dans le cas présent, puisque c’est un des leurs qui est à l’origine d’expériences spatio-temporelles et de l’évasion de Garrosh, en la personne de Kairozdormu.

D’autre part, au-delà du vol de bronze, un dragon noir a aidé à la libération de l’ancien chef de guerre de la Horde. Est-ce lui qui a été à l’origine de l’idée ? A-t-il corrompu Kairozdormu d’une façon ou d’une autre ? Il reste énormément de points obscurs à son sujet, mais la présence du Prince d’Hurlevent auprès de ces deux intrigants sur l’Île du temps figé, laisse présager une corruption par ce vol destructeur dans les plus hautes sphères de l’Alliance, comme à l’époque de la dangereuse Dame Prestor.

Le but du dragon noir et de Kairozdormu en libérant Garrosh Hurlenfer demeure inconnu, mais si on en juge l’invasion massive des orcs bruns dans les Terres Foudroyées et leur tentative d’annihilation de la moitié des Royaumes de l’Est par une explosion dévastatrice, il semble clair qu’il s’agit d’une tentative de conquête globale d’Azeroth ou d’extermination des races y résidant.  

Cette expédition a également permis de comprendre le fonctionnement des trames temporelles via les capacités de la Vision du temps. En effet la Vision du temps brisée par Kairoz a ouvert une faille vers des mondes parallèles d’où ont surgit des doubles d’autres mondes de grandes personnalités d’Azeroth (probablement contactées par Kairoz antérieurement) afin de servir de diversion. Ainsi il n’existerait pas un univers, mais une infinité d’univers alternatifs représentants l’ensemble des possibilités de l’Histoire. Certains univers alternatifs ne se différencieraient ainsi entre eux que par un ou deux évènements insignifiants, tandis que d’autres diffèreraient par des décisions majeures.

Cette information permet d’élaborer l’hypothèse suivante : au vu de la différence notable de comportement entre un Kairozdormu totalement méconnu à ce jour et n’ayant jamais participé à quelque intervention du vol de bronze et un Kairozdormu cherchant activement à s’impliquer dans la modification de l’avenir (alors même que l’Intemporel lui-même a précisé que le vol devait laisser faire les autres races), et au vu des caractéristique de la Vision du temps permettant d’ouvrir des portails entre des mondes parallèles, serait-il possible que le Kairozdormu présent à l’île du temps figé et présent au procès de Hurlenfer, soit en réalité un Kairozdormu d’un autre monde, venu prendre la place du vrai de notre monde ?

En calibrant la Vision du temps, le mercenaire embauché par Kairoz et le dragon, ont été témoins d’un aperçu flou où un Kairoz sous forme humanoïde se tenait stoïquement devant un dragon de bronze mourant. Se pourrait-il que cette vision fugace, que Kairoz a fait passer à son mercenaire comme future, soit en fait un élément du passé de notre monde, dans lequel le Kairoz alternatif supprima son « vrai » double pour se faire passer pour lui ?

La possibilité que d’autres Visions du temps, créées dans des mondes alternatifs, aient été dérobés à leur monde d’origine pour être utilisées par Kairoz n’est pas impossible puisqu’il a réussi à entrer en contact avec les dirigeants de ces mondes parallèles pour obtenir leur intervention lorsque la faille s’est ouverte au temple du Tigre Blanc. Il est très probable que c’est une Vision du temps qui permit la connexion de la Porte des ténèbres de la Draenor alternative à notre Azeroth. Si le lien doit être définitivement coupé entre les deux trames temporelles il faut s’assurer de détruire cet artefact là-bas.

Dans tous les cas, même si cette hypothèse ne sera sans doute jamais vérifiée, elle met en évidence la vulnérabilité de notre monde face à des attaques de personnes provenant de mondes alternatifs. Imaginons par exemple que quelqu’un de mal intentionné ait récupéré une Vision du temps dans un univers alternatif et ne s’en serve pour rassembler la plus puissante armée jamais vu comprenant toutes les seigneurs élémentaux, l’ensemble du vol noir et du vol de crépuscule, les plus puissants cultistes et autres sombres entités souterraines et l’on obtiendrait une attaque à nulle pareille qui signerait le plus grand combat pour la survie de notre monde.

Notons enfin que des modifications du passé auraient des conséquences immédiates sur le continuum espace temps, ce qui signifie que toute atteinte au passé de notre monde, ne serait pas visible et modifierait instantanément le cours de notre Histoire sans que nous en ayons conscience, excepté les dragons de bronze, ainsi sans doute que les meilleurs chronomanciens et divinomanciens qui pourraient apercevoir des changements anormaux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Rapport de mission] Tanaris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport de mission : FBI of California
» White Dwarf septembre Nob vs Totor
» Rapport de mission: défense [terminé]
» Rapport de bataille Chevalier Gris contre Tau en 1249 pts
» Mission de défense ( pirates ).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Documentation-
Sauter vers: