Ancien forum de la guilde jeu de rôle Quintessence sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la découverte d'Uldum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: A la découverte d'Uldum   Lun 27 Avr 2015 - 12:05

Après avoir négocié avec le marchand gobelin à Gadgetzan, Khalal et Celyan s'éloignèrent de la ville à dos de dromadaires. Le fait d'avoir fait à pied le trajet aller-retour entre Tanaris et Silithus plus les épreuves qu'il y a eu entre tel que les attaques de vers géant, dinosaures affamé, insectes géant, gobelins fouineurs, motiva vivement le choix de pouvoir se reposer un peu les jambes et pouvoir aussi avancer plus vite. De même leur précédent passage à Gadgetzan s'étant mal passé et entrainant des complications supplémentaire, l'envie de quitter vite cette ville entérina définitivement leur choix.

Le trajet se fit sans aucun incident jusqu'au porte d'Uldum. Khalal bien que n'étant pas guide émérite dans le désert de Tanaris, parvint à trouver l'accès.

- Tu connais Uldum ?
- Non, enfin je sais ce qu'on en dit. C'est une région peuplé par les tol'vir, mélange de torse humanoïde et corps de félin. Ce n'est que récemment qu'elle a été connu du grand publique et a entrainé quelques expéditions ou, sous couvert de recherches archéologiques, certaines se sont transformé en pillage voir même conflit entre eux, pas toute heureusement.
Le fait qu'Uldum soit fortement lié au Titan n'est pas passé inaperçu et je ne sais pas trop ce que l'on va trouver et dans quel état, ou même si l'on acceptera de nous montrer ou c'est... Mais tu peux être sur que la ligue des explorateurs y a mis les pieds !


La jeune femme écoute Khalal attentivement, les quelques informations qu'il lui livre nourrissant d'autant plus sa curiosité.

- On sera bien reçu ?
- Je pense, enfin on ne sera pas chassé du moins. Comme je viens de te dire certain ont vraiment fait n'importe quoi… Cependant les frontières sont toujours ouverte donc du commerces ou des échanges doivent toujours avoir lieu.
- Tant mieux, je compte bien voir ça ! Et puis je suis sur qu'il y aura des vendeurs qui accepterons une humaine et un elfe

Khalal esquisse un sourire tandis que devant eux les falaises marquant la frontière entre Tanaris et Uldum se font voir.

- Tu n'es pas la seule ! Quand j'ai présenté mon rapport sur les mantides, j'avais déjà parlé de futur escapade à Uldum ! Septimus m'avait demandé à ce moment de faire un détour si possible pour voir les canaux d’irrigations. Et puis moi aussi j'ai à voir certain lieu
- Rien à voir avec le faite que les tol'vir soit moitié félin ?


Khalal rigole

- Rien à voir !

####################################

Uldum, cité de Ramkahet


Durant les premiers jours passé dans la cité tol'vir, Khalal pu rapidement constater que les étrangers bien qu'accepté, n'étaient pas forcement bien vu, une méfiance compte tenu de ce qu'il c'est passé avant compréhensible.

A force de visiter les différents quartier de la ville, il fini par trouver une boutique tenue par des marchands humains. En discutant avec eux, il pu enfin commander une nouvelle tenue en cuir, l'ancienne abimé par diverse crachat d'acides de vers géant, rencontre avec des dinosaures et insectes géants, ne tenant quasiment plus. Plus important, ils lui indiquérent un tol'vir, parlant le commun, pouvant le renseigner sur la région… Si il accepte de lui parler bien sur.

Ce n'est que le lendemain que Khalal pu rencontrer le tol'vir en question au niveau du port.
L’elfe put échangé avec celui-ci plus facilement qu’il ne l’aurait cru, un peu réticent au début, il fini par se montrer plus curieux quand aux intention de l’elfe. Bien qu’expliqué ce qu’est le Cercle Cénarien ne fut pas facile, cela paru tranquilliser le tol’vir.

- Je vois bien que vous êtes différent de la plupart des autres… Pas de convoitises sur notre histoire, nos richesses. Mais aussi autre chose de plus familier.

Khalal hocha la tête puis se transforma en félin devant le tol’vir. Pendant un instant les deux se toise avant que le druide ne reprenne sa forme d’elfe.

- Je comprend mieux, cette partie que je sentais.

Le tol’vir affiche un semblant de sourire, rendu par le druide qui s’assoit à côté.

- Uldum à beaucoup de secret, peu vous seront accessible mais voici des lieux intéressants. Faites attention d'autres étrangers s'y sont déjà rendu, ceux qui ont bafouer ces lieux ont été sanctionné. Que l'on vous trouve la bas à le profaner, vous serez puni.


Dernière édition par Khalal le Mer 29 Avr 2015 - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: A la découverte d'Uldum   Lun 27 Avr 2015 - 14:01

Celyan passa les trois premiers jours à visiter la capitale tol'vir, Ramkahen, et ses abords. Le premier soir de leur arrivée, le druide et la paladin reçurent un accueil "timide", pour ne pas dire froid, par la population locale.

Hormis les complexes Titan la région n'était que peu attractive, aussi les hommes-lions qui en étaient les gardiens millénaires, demeuraient méfiants vis-à-vis des étrangers, potentiels pilleurs et destructeurs. Ils ne semblaient recevoir que rarement des visiteurs. D'ailleurs tout groupe d'explorateurs ou d'archéologues de grande ampleur était sommé de passer devant le conseil de Ramkahen et le roi, pour dévoiler leurs intentions. Les sites des Titans, considérés comme sacrés par les tol'vir, avaient déjà trop essuyé de dégâts, et ils ne laisseraient plus l'occasion à quiconque d'en faire plus.

Les hommes-lions ne semblaient pas non plus avoir d'échanges commerciaux importants. En dépit de l'aide qu'ils avaient reçu de membres de l'Alliance et de la Horde lors des évènements déclenchés par le Cataclysme, ce peuple avait vécu des millénaires en parfaite autarcie, et continuer de ne pas se mêler aux autres races.

Mieux valait de toute façon faire profil bas face à la largeur de leurs pattes félines d'une musculature imposante et aux lances de grande taille que leurs guerriers maniaient sans effort.

Celyan, au cours des voyages, avait maintenant pris l'habitude de la conduite à tenir parmi les peuples. Ils étaient des invités sur ces terres, et devaient donc se comporter comme tel, avec respect pour la culture locale et sans pousser trop loin les limites de l'hospitalité.


****************************************************

Le jour suivant leur arrivée, Celyan visita de nombreux recoins des ruelles de maison de grès, ombragées par de larges tentures et encadrées de palmiers, ne se lassant pas de découvrir cette nouvelle ville et toutes les effluves tantôt épicées, tantôt fleuries qui parcouraient l'air chaud. Essayant de se faire discrète, elle écouta discuter les tol'vir, s'imprégnant de leur langage et de la façon dont ils étaient vêtus, de leur façon de s'adresser l'un à l'autre, de se dire bonjour ou encore de combattre. Elle s'éloigna ensuite durant la seconde moitié de la journée, vers les berges de la rivière, en aval du barrage, jusqu'à atteindre Mar'at, un petit village portuaire d'agriculteurs et pêcheurs.

Assise entre les fougères et les palmiers, elle ajouta à ses croquis de tol'vir, de bâtiments, de fleurs et de statues, les dessins schématisés des systèmes d'irrigation comprenant des rigoles où l'eau du fleuve pouvait s'écouler, aidée par un système de pompe brassant le tout grâce à des moulins à vent.

Bien qu'elle vit du coin de l'œil quelques tol'vir arpenter le chemin derrière elle et ralentir le pas pour tenter de voir ce qu'elle griffonnait, aucun ne s'arrêta à sa hauteur ni ne vint poser de question.

Toute proche de cette oasis scintillant tel un joyau dans le désert, la jeune femme ne put résister à la tentation d'aller se rafraichir, délaissant crayon et carnet. Alors qu'elle s'avançait dans l'eau rafraichissante en comparaison de la chaleur ambiante, un grand cri l'interpella. Un tol'vir massif, galopa vers elle, et la sortit de l'eau sans ménagement en la tirant par le bras, continuant de s'écrier dans une langue qu'elle ne comprenait pas.

Devant la désapprobation catégorique de l'homme-lion, Celyan pensa que les eaux du fleuves étaient sans doute sacrées pour ce peuple et qu'il ne fallait pas s'y baigner. Aussi, sans rien comprendre, hocha-t-elle sagement la tête en s'inclinant en signe d'excuse.

****************************************************

Le surlendemain, la jeune paladin fit une rencontre, une vraie. Alors qu'elle achetait des fruits solaires délicieusement juteux, elle tomba sur la devanture d'une maison de terre et de grès où plusieurs rouleaux de nombreux tissus colorés étaient déployés. Chacun comprenait de nombreuses décorations très détaillées finement cousues qui représentaient des formes évoquant des fleurs, des feuilles de palmier, des pirogues, des tol'vir vu de côté, des inscriptions, des symboles du soleil etc. L'humaine fut saisie par la qualité des détails.

" - Ahem... euh excusez-moi ? Bonjour ? Il y a quelqu'un ? "

Un tol'vir parut sur le palier de quelques marches, avec un pelage marron foncé et portant une simple parure de tissu semblable attaché au dessus du garrot avant, sous le torse. Ce n'était pas un guerrier, comprit la jeune femme, car il ne portait aucun ornement aux bras ou sur le torse comme elle avait pu en voir sur ceux qui étaient armés. Deux yeux marrons félins se posèrent sur elle et il s'adressa à elle dans un commun plus qu'acceptable.

" - Je suis Neir. Je suis marchand. "

****************************************************

Il s'appelait Neir. Il était tisseur, couturier, teinturier et marchand. Cette dernière fonction l'avait amené à apprendre les bribes essentielles de langue commune et orque durant les dernières années. Se contentant au départ de ce rôle face à la "cliente", Neir avait finalement engager des conversations plus riches avec Celyan quand celle-ci, posant moultes questions sur les techniques et la manière dont il arrangeait les fils de ses tissus, finit par lui montrer des esquisses de ce qu'elle avait dessiné sur son carnet.

La conversation dériva vers un échange de questions entre les deux races. La curiosité de Celyan pour les Titans fut au cœur de leur discussion jusqu'à ce qu'elle n'évoque la malédiction de la chair, qui était visiblement un sujet sensible, sur lequel elle n'insista donc pas mais raconta ce qu'elle savait des mogu de la lointaine Pandarie. Si Neir répondit aux interrogations de la jeune femme concernant les représentations des statues tol'vir qu'elle avait vu à tête de chacal, de faucon ou de bélier, elle lui montra ce qu'elle entendait par "Lumière". Aussitôt qu'il eut ressenti d'elle un flux agréable et chaleureux le traverser, il la pensa touchée d'une sorte de bénédiction antique de vie et de pureté. Mais comme il n'était pas un prêtre de sa race et que son vocabulaire avait des limites, il ne put lui expliquer réellement ce qu'il entendait pas là.

" - Donc le soleil est quelque chose de sacré pour vous. Je l'avais remarqué au symbole de Ramkahen. Et l'eau de la rivière aussi ?
- L'eau ?
- Oui le Vimi-.. le Viniral...
- Vir'naal. -
- Voilà !
- C'est source qui nourrit la terre. Indispensable, mais pas sacré.
- Pas sacré ? Pourtant on m'a interdit de m'y baigner... C'est parce que je suis une étrangère humaine ?
- Hahahahaha ! Non. Tu ne dois pas aller dans l'eau, sinon mangée. Crocilisques très nombreux dans l'eau et très dangereux.
- ... "


Alors qu'il offrit un thé glacé maison, le tol'vir désigna la manche gauche arrachée et presque entièrement en lambeaux de son invitée, ainsi que le pantalon troué. Il mit du temps avant de trouver le mot qu'il cherchait pour décrire Celyan.

" - Tu es imprudente.
- Moi ? Noooon... je n'irais pas me jeter dans la gueule du crocilisque, ça c'est sûr. Mais c'est vrai que mes vêtements commencent à être... un peu élimés. Fais-tu des habits avec tes beaux tissus ? "

Neir présenta à Celyan les façons dont les pans de longs tissus étaient arrangés autour du corps, au dessus des jambes des tol'vir torse nu, mais devant l'air un peu dubitatif de la jeune femme, il lui proposa de lui couper et coudre quelque chose d'adapté à sa petite taille et à sa silhouette verticale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: A la découverte d'Uldum   Jeu 30 Avr 2015 - 16:39

Parmi les informations récupéré auprès du tol’vir, Khalal sélectionna trois lieux potentiellement intéressant pour eux deux. L’obélisque de la Lune, situé non loin de Ramkahet à l’est, la Salle des Origines à l’ouest et finalement le Berceau des anciens situé bien plus bas dans le delta.

- L’obélisque de la lune ? Pourquoi pas des lunes ?
- Je l’ignore, je n’ai pas eu plus d’information que ça. Mais ce n’est pas le seul, il y a aussi celui du soleil et des étoiles.
- C’est toujours lié au titan n’est-ce pas !  
- Ca m’en a tout l’air oui. Et puis j’aimerais savoir si il y a un lien avec l’une des lunes, peut-être même plus.
- Tu penses à un lien possible avec Elune ?
- Par exemple !

Le druide sourit à la jeune femme

- Tu as déjà fait ton choix n’est-ce pas ?
- Le temple de la lune est le plus proche

Celyan acquiesce, quelque soit la destination choisie, cela concerne forcement les titans et rien que cela suffit à la motiver.

##########################################

Le trajet en chameaux une nouvelle fois fut rapide et sans souci. Sous l’astre lunaire ils purent rapidement voir au milieu d’une plateforme un obélisque d’une taille imposante, derrière celui çi, l’entrée d’un temple s’enfonçant dans les montages.



Accéder à la plateforme nécessita un pont de sarment, au plus grand plaisir de Celyan, aucun autre moyen d’accès visible et séparé par de profonds canaux. La proximité de l’eau et de palmiers permit au druide de le faire facilement.
Trace de combats, d’explosions, tentes déchiré ou brulé, canons détruits ou abandonnés, voilà ce qu’ils virent en arrivant sur au niveau de l’obélisque de la Lune. L’ensemble de la plateforme présentant des traces de combat datant de plusieurs années et commençant à disparaitre sous le sable, seul l’obélisque semble intact. L’entrée du temple elle-même a subi les affres du combat, l’une des portes fracturé et ouverte.

- Les restes de la guerre civil tol’vir ?
- Non, on dirait plus que le temple a été assiégé

Celyan et Khalal observèrent attentivement les environs et la paladin fini par voir des empreintes de pas allant et venant dans le temple. Prudente, elle appela de l’entrée afin de s’annoncer, n’obtenant aucune réponse et les seuls odeurs que le druide put trouver se résumant à du pourri, ils s’engagèrent tous deux, suivant les traces de pas.

Elles menèrent le long du temple dans une vaste salle contenant plusieurs chutes d’eau, en son centre une imposante stèle en pierre orné de glyphes. Une petite lumière venant du coin de la salle fini par attirer leur attention, Khalal sous forme féline suivi par Celyan s’approchèrent lentement. Un homme au visage un peu fou, vêtue d’une tenue élimé par le temps qui devait être celle d’un explorateur, débraillé et au plus grand plaisir du druide sentant la sueur et le rance.
La première réaction fut une peur viscérale en voyant le fauve, le confondant avec un tol’vir, Celyan s’empressa de rassurer l’homme en lui assurant que le gros chat ne lui ferait rien
Le druide blasé par la réponse préféra ne rien dire.

- Je suis Adam Altar ! Et vous arrivez à temps ! Vous allez pouvoir m’aider !


Dernière édition par Khalal le Ven 1 Mai 2015 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: A la découverte d'Uldum   Jeu 30 Avr 2015 - 17:21

- Adam Altar, explorateur !

S’approche afin de serrer la main de Celyan, il se retrouva confronter à un fauve se placant devant lui et la paladin montrant bien qu’elle tient son épée… Au cas ou.

- Oui… Enfin je vais pouvoir aller au bout ! Je ne pouvais finir seul. Vous acceptez de m’aider ?

Hésitant entre la curiosité et la réticence d’aider cette personne, Celyan fini par hocher la tête, non sans surveiller l’homme du coin de l’œil.

- Dites-moi… Vous n’êtes pas avec des tol’vir ?

La réponse négative paru le rassurer avant d’entrainer Celyan au niveau de la stèle, déployant une échelle de corde afin de lui permettre d’accéder à celle çi, tous deux se hissèrent, laissant le félin en bas.

- Que cherchez vous ? Et qu’est-il arrivé à votre équipe ?
- Vous voyez toutes ces eaux, et bien je suis sûr qu’elles ne sont pas uniquement décoratives, qu’elles servent à bien plus !
- Elles vont vers le canal plus bas…
- Vous ne voyez que la fin ! Pas ce qu’il y a sur le chemin !! Tout ce temple que vous voyez n’est qu’un enrobage, un moyen de dissimulé ce qu’il y a vraiment. Et les réponses se situent… plus bas.


Montrant un trou pratiqué dans la stèle ainsi qu’un autre réseau de cordes, la paladin grimace, la lumière provenant de sa lame n’éclairant que des ténèbres.
Adam Altar s’engagea en premier, aider par Celyan pour stabiliser l’échelle de corde. Le druide profita de la descente de l’archéologue supposé pour rejoindre la paladin

- Il est louche… Il faudrait le faire sortir d’ici
- Oui, mais si il a vraiment un moyen de faire sortir des connaissances sur les titans…
- … Fait attention à toi. Je veille de loin


Des secousses sur la corde indiquèrent à Celyan l’arrivé d’Adam Altar en bas. Khalal l’aida à descendre, caché par les ténèbres en maintenant la corde

#######################################

La chambre de la Lune

La descente se fit dans les ténèbres, la seule lumière provenant de la lampe d'Adam plus bas, bien plus bas, permettant à la paladin de se rendre compte des proportions gigantesque de la salle. Le bruit de chute d'eaux omniprésent

A peine Celyan fut en bas que l'explorateur l'entraina droit dans une direction précise, l'odeur de pourriture plus que présente. Elle fini cependant par apercevoir une étrange forme dans les canaux acheminant l'eau, s'y approchant elle put y découvrit un cadavre.

- Ne vous approchez pas ! C'est dangereux, il y a de nombreux pièges ! C'est pour ça que vous arrivez à temps !

L'archéologue tira l'humaine en arrière, nerveux, paniqué. La pressant une nouvelle fois, il la guida le long de salle jusqu’à arriver à un énorme puits, les différents canaux amenant l'eau à ce niveau.

- C'est ici ! Je vous l'avais dis ! Là ou toute les eaux se réunissent, le véritable but de ce temple et de cette chambre !
Désignant les hauteurs il montra à Celyan un assemblage tout juste discernable situé au dessus du puit.
- D'accord… Mais à quoi tout cela sert il ? Ce bassin... quel est son but ?

Adam réfléchit un instant puis poussa Celyan dans le puits d'eaux tourbillonnantes.

- Nous allons voir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: A la découverte d'Uldum   Ven 15 Mai 2015 - 14:50

Le druide à l'affut dans les ténèbres de la chambre observe de loin la scène. Tout aussi impressionné qu'eux par la dimension de la "Chambre", le puits et juste au dessus de celui çi, sur le plafond un appareillage semblant capter… quelque chose ? Impossible de dire quoi.
Il vit l'homme s’approcher de Celyan et la pousser dans les eaux tourbillonnante du puits.

- Non !

Khalal se précipite vers l'homme qui regarde la paladin couler dans l'eau

- Et bien… C'est effectivement dangereux, mais il n'y a aucune réaction autre que la noyade, les eaux n'ont pas l'air plus dangereuse que ça.

L'homme ne put terminer plus loin ces réflexions, déjà un félin le percutait.

**************************

Les ténèbres, des chocs contre les contours de pierre du bassin, les torrents d'eau qui l'aspirent. Ballotée dans le tourbillon qui l''entraine dans les profondeurs, Celyan tente en vain de nager, mais elle perd rapidement la notion de haut et de bas, da gauche et de droite dans l'eau obscure. A nouveau elle heurte la pierre, puis se retrouve bloqué contre un obstacle imprévu dans l'un des tuyaux.
Tâtonnant de la main elle agrippe au corps mou qui l'a bloque. Utilisant un peu de Lumière elle se rendit compte que "l'obstacle"  s’avère être le cadavre d'un des membres de l'expédition... pris au piège dans ce qui semble être un trou perforé dans le conduit. Une échappatoire ?
L'air commence déjà à se raréfier dans ses poumons, la paladin n'a pas le temps de réfléchir. Soit elle se laisse emporter par les eaux, en espérant qu'elles finissent par déboucher quelque part. Mais qui sait combien de mètres de conduit la séparent encore de l'extérieur ?
Soit elle tente sa chance sur l’anfractuosité de cette canalisation.

Forçant sur le cadavre elle finit par le déloger et s'accroche de toutes ses forces à bord de la crevasse pour ne pas être emportée à son tour, passant la tête hors du conduit prendre une véritable bouffée d'air. Sortir du tuyau de pierre fut laborieux mais à force de contorsion et sacrifice vestimentaire déchirant sa robe de voyage elle finit par s'extraire, chutant dans une salle en contrebas.

Toujours située sous le temple Celyan reprend ses esprits et sa respiration, une statue colossale effondrée sur le sol est le seul vestige visible, après avoir fait le tour de celui-ci, l'illuminant d'une sphère de Lumière, elle finit par trouver un accès dans un couloir bien plus petit, à dimension humaine.
Elle aboutit sur une nouvelle salle, où une lumière autre que la sienne fut visible. Transie de froid, meurtrie et contusionné, la paladin s’avança.

- Il.. Il y a quelqu'un ?
- Qui êtes vous et que faites vous ici ?


Un tol'vir, vraisemblablement un prête au vu du masque rituel qu'il porte se tient près d'une console Titan. S'approchant de Celyan qui essaye de lui expliquer qu'elle n'est là qu'à cause d'un concours de circonstances et complètement perdue, il la recouvre d'une aura lumineuse.

- Répond à mes questions sans mentir.


Surprise que le tol'vir nommé Aker puisse utiliser la Lumière, la paladin curieuse et ne souhaitant en rien cacher la raison de sa présence s’exécute, répondant à toutes les questions du prêtre. Il fini par hocher la tête et la soigner quand elle eu fini de raconter son périple dans le temple, se montrant plus conciliant à son égard. Celyan en profita pour lui demander où il avait apprit à maitriser la lumière, si il était le seul, la raison de l’existence de se temple.

- Les temples d'Uldum protégeaient un mécanisme d'une importance capitale. Trois temples avec un obélisque devant assurer la réorganisation d'Azeroth, s'il advenait un jour que celle-ci soit perdue. L'obélisque de la lune, du soleil et des étoiles. Avec le Cataclysme il y eu un dysfonctionnement qui a permis aux peuples de découvrir et accéder à cette zone. Mais cela était quelque chose qui n'aurait jamais dû se produire, et la curiosité de certains les a mener à révéler ce système... alors qu'il pouvait être récupérer par des entités maléfiques souhaitant la destruction de la planète.
- Et pour la Lumière ?
- Je suis l'un des rares tol'vir à l'utiliser, un disciple du gardien Anhuur. Je suis un gardien. Il fut le premier d'entre nous à pouvoir l'utiliser, s'en servant pour juger le cœur des personnes et voir leur pureté.Je ne pourrais pas te montrer comment il m'a appris car cela m'est interdit.


Celyan continua à questionner Aker, tout comme lui en profita pour en apprendre plus sur la jeune femme, jusqu'à la ramener à la surface, voyant qu'elle était raisonnable et ne chercherait pas à piller les lieux sacrés d'Uldum. Il la ramena à la surface par un dédale de couloirs, lui montrant la direction de la ville il tendit en guise de présent son masque. Il fini par révéler que ce gardien se trouvait dans une des pyramides nommée la Salle des Origines, l'un des sites les plus sacrée et déconseillé aux intrus, qu'il soient tol'vir ou autre.

- Il n'y a que lui qui vous jugera si vous êtes digne d'accéder à l’intérieur. Si il vous juge indigne, repartez immédiatement, son jugement fait force de loi. Beaucoup ont voulu forcer et il sont mort.

L'humaine sorti enfin dehors, inspirant l'air frais du désert.

Maintenant retrouver Khalal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte d'Uldum   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte d'Uldum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mercredi 12 janvier "One shot découverte Nephilim"
» Découverte du jeu Magic the Gathering
» la grande découverte.
» [IMPORTANT A LIRE] Grande bombe baril + découverte
» Une découverte surprenante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: