Ancien forum de la guilde jeu de rôle Quintessence sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recherche sur la Porte des ténèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Recherche sur la Porte des ténèbres   Ven 31 Oct 2014 - 17:24





L’archimage pose son regard sur les deux ouvrages abimés par le temps au vu des conditions de conservation déplorables de la Tour. Un véritable trésor à ces yeux ramené par la croisée et le druide. Lui qui avait eu des doutes à les laisser passer et pénétrer dans Karazhan de façon temporaire, le voilà récompensé !

- Soyez assurés que le Kirin Tor vous remercie. Bien sûr sortir ce genre d’ouvrages de ce lieu n’est pas autorisé. Nous seuls, membres de l'Oeil Pourpre, pouvons en étudier le contenu.

Tous deux acquiescent, s’attendant visiblement à cette réaction, l’elfe reste néanmoins toujours aussi méfiant et sceptique.

Prévisible

***********************************

La veille

Khalal et Celyan se présentèrent à la Tour de de Medivh avec une missive de la Croisade d’Argent. Suite à l’attaque de la Horde d’orcs bruns venant du Portail Démoniaque, et leur utilité limitée sur le champ de bataille, ils s'étaient mis d’accord pour aller chercher plus d’informations sur ce phénomène. Et la personne à l'origine de la création de la Porte des Ténèbres fut le dernier Gardien.

Bien qu’il soit mort, sa demeure Karazhan trône toujours dans le défilé de Deuillevent, sous le contrôle strict de mages envoyés par une branche du Kirin Tor.
Le parchemin garantissant qu’ils venaient dans l’optique d’en apprendre plus sur le Portail, demandant humblement l'aide et l'expertise du Kirin Tor dans une requête saluant leurs hautes compétences et la gravité de la situation près de la Porte. Un druide elfe de la nuit surveillant qu’il n’y est pas d’abus, d'un air grandement méfiant quant à toute cette magie arcanique saturant les lieux, et escorté par un apprenti mage nommé Darius, le groupe entra dans les ruines de la tour.

A peine à l'intérieur que les ennuies commencent. Non pas des attaques de spectres, revenant ou autres, mais tout simplement la disparition de Celyan. La jeune femme juste avant se demandait d'ou venait une musique, audible pour elle seulement avant de se raviser, le guide, Darius, déjà prêt à faire demi tour juste à ces paroles. L'instant d'après plus personne.

- Celyan !

Les traces de la paladin dans la poussière disparaisse d'un coup. Le druide se précipite sur l'endroit ou elle se tenait, plus rien.

Suivant son instinct et ignorant les recommandation de Darius béguéyant que ca arrive parfois, que c'est <normal> dans cette tour, Khalal gravit les marches de pierre de l'édifice. Etrangement il est sur qu'elle est toujours là.
Dans ce qui fut la grande salle de réception, maintenant en ruine, couvert de toile d'araignée, il regarde autour de lui, imaginant presque les nombreuses personnes pouvant circuler. Du coin de l'oeil il devine un mouvement. Celyan, qui semble transluicide, vétue d'un robe rouge. Il a tout juste le temps d'esquisser un pas qu'elle disparaît à nouveau, le silence pesant à nouveau.

***********************************

Elle est toujours là

Khalal tâche de se calmer, laissant tout ces sens aux aguets. Restant immobile il attend un nouveau signe.
Un déplacement dans la poussière, il a la sensation que des personnes bougent bien que rien ne soit visible. Suivant le mouvement, il arrive par moment à distinguer à nouveau cette jeune femme aux traits identique à Celyan au bras de ce qui apparait être un haut-elfe au cheveux roux. Il devine la gêne, la peur de la paladin sans qu'elle puisse le voir, par contre l'autre le regarde droit dans les yeux, s'amusant visiblement.

L'elfe de la nuit suit les deux esprits, non Celyan et cet esprit. Les perdants par moment car le chemin qu'ils empruntent est pour lui en ruine, effondré, l'obligeant à faire des détours, escalader des murs effondré, mais il arrive toujours à les garder en vue. Il n'a pas attendu Darius, celui-çi est reparti à l'extérieur chercher de l'aide de la part des archimages.

La tour est silencieuse, seules les pierres tombant sous l'escalade du druide, les pas dans la poussière trouble ce silence. Suivant la progression des deux autres, une rage froide l'envahit, les regard lancé par le haut elfe en arrière lui sont clairement adressé, il se moque de lui.
Finalement, après un couloir ou trône plusieurs statuts gigantesques de hiboux, il débouche sur la Bibliothèque, des rayonnages à perte de vue, s’élevant sur plusieurs étages s'offre à lui, cependant le temps et les conditions ont fait un carnage, la plupart des rayonnages sont effondré, pourri, les livres s'accumulant dans des endroits.

L'elfe tourne sur lui même afin de retrouver les deux autres personnes. Elles sont plus bas, Celyan essaye de donner un coup de poing sur le haut elfe, bloqué aisément le coup, se penchant vers la paladin semblant l'embrasser. Une odeur de sang parvient aux narines du druide transformé en fauve et bondit sur l'accompagnateur devenu tangible en même temps que Celyan… et heurte la bibliothèque, le haut-elfe roux disparu à nouveau, la paladin de nouveau en armure et présente à c'est coté


Dernière édition par Khalal le Lun 3 Nov 2014 - 12:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Recherche sur la Porte des ténèbres   Lun 3 Nov 2014 - 10:49

Darius, le jeune mage au tabard pourpre servant de guide, éclaire les lieux de sa lanterne à huile. Khalal et Celyan pénétrèrent dans l'illustre tour du dernier Gardien, à sa suite, une petite appréhension au ventre devant la grandeur à jamais perdue des lieux.

Le hall d'entrée principale du rez-de-chaussée est très délabré, mais on voit quelques torches laissées là par les experts du Kirin Tor, sans doute habitués à y venir régulièrement pour y étudier... des choses que eux seuls comprennent sans aucun doute. Néanmoins une sensation lourde et pesante se fait sentir, comme un fourmillement le long du cœur et du ventre, comme un regard tendu vers les intrus, comme un malaise ambiant.

- Trouver des informations sur cette Porte ne va pas être aisée vous savez. Il va falloir rallier la Grande Bibliothèque.
- Les mages n'ont-ils pas déjà lu tous les ouvrages qu'elle contient ?
- Eh bien... disons que les lieux ne se prêtent parfois pas à l'étude. Et parfois ils s'y prêtent trop. Certains s'y sont perdus... et n'en sont jamais revenus.
- Pardon ??
- Restez bien près de moi. Ces lieux sont imprégnés d'une puissante aura arcanique incontrôlée dû sans aucun doute aux expérimentations passées de Medivh.


Khalal et Celyan observent le jeune guide, se demandant s'il leur demande de rester près de lui pour leur sécurité ou pour apaiser ses propres inquiétudes. Il ne semble pas en mener large. Aux oreilles de Celyan parvient une douce mélodie chantante, entrainante.

- Attendez... d'où vient cette musique ?
- Hein ? Quoi ? Quelle musique ?
- Tu entends quelque chose Celyan ?


Devant l'air apeuré du mage, prêt à faire demi-tour à cette évocation de musique sortie de nul part, la paladin tente de forcer un sourire rassurant, pas prête elle à laisser tomber maintenant qu'ils ont réussi à obtenir l'autorisation du Kirin Tor de visiter les lieux.

- Non rien, j'ai dû rêver. Ce genre de lieu au passé mémorable attise mon imagination débordante je pense.

Tandis que le mage reprend son chemin, le bras portant la lanterne un peu moins sûr dans le dédale de couloir, Khalal jette un coup d'œil dubitatif sur la jeune humaine, qui tente au mieux de lui faire signe de ne pas inquiéter outre mesure leur guide un peu couard.

****************************

Passant devant un large escalier orné de hautes colonnades, la jeune fille fait de son mieux pour ne pas laisser paraitre son étonnement pour les notes musicales qui lui parviennent de plus en plus proches...

- Ma Dame, puis-je vous aider ?

Celyan laisse échapper un hoquet de surprise à cette voix forte et grave qui l'interpelle et résonne en écho dans la vaste pièce. Elle manque de faire un bond en arrière quand, se retournant, elle se trouve nez-à-nez avec un majordome fantomatique en impeccable costume queue de pie qui s'incline devant elle. La silhouette d'abord floue et transparente prend rapidement une forme plus pleine et l'humain finit par sembler parfaitement réel devant la jeune femme.

- Qu'est-ce que... de.. d'où... ?
- Le banquet doit déjà avoir débuter Dame. Puis-je suggérer de délaisser l'armure de chevalier pour une robe de soirée plus confortable ?


La paladin observe l'homme avec un regard de hibou ahuri, ne comprenant pas ce qui arrive. Regardant autour d'elle, elle ne voit plus ni Khalal, ni Darius, les appelle, ce qui fait froncer les sourcils au majordome, qui ne tique cependant pas, semblant conserver un visage professionnel et impassible en toute circonstance.

- La plupart des invités sont déjà en haut Dame. Vous devriez les rejoindre rapidement pour retrouver sur place vos connaissances, n'est-ce pas ?

Claquant des doigts, la majordome commande à une servante de conduire Celyan pour se changer pour la réception. Cette dernière, bien que lançant des regards derrière elle à la recherche du druide et du guide, se laisse conduire pour ne pas sembler trop intruse dans cette soudaine réalité étrange. Autour d'elle le mobilier, les lourdes tentures, les lustres décorés, les tableaux... tout semble incroyablement ravivé dans sa splendeur d'antan. Dans l'une des chambres d'invités à la lumière tamisée, la servante dépose à l'attention de la convive les atours d'une vraie noble dame... au grand désespoir de la paladin.

- Le rouge vous ira à ravir, glisse la servante avant de se retirer. Appelez moi si vous avez besoin d'aide pour les finitions.


Pitié, tout mais pas ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyan

avatar

Messages : 633
Localisation : Pandarie
Humeur : Sereine

MessageSujet: Re: Recherche sur la Porte des ténèbres   Mar 4 Nov 2014 - 10:46

La jeune femme s'avance un peu maladroitement au milieu des nombreux invités présents, dans une robe un peu démodée, dont les élégants motifs or et chocolat clairsement le lourd tissu rouge, aux manches bouffantes. Le fait de se changer lui fait sembler ce monde plus tangible... à moins que tout ça ne soit qu'une sorte de rêve éveillé. Songeant aux leçons du druide, Celyan tente de tendre son esprit vers lui, de l'appeler à l'intérieur d'elle-même.

Je suis là.

Se mettant sur un côté, laissant les convives affluer, tantôt vers la salle de banquet, tantôt vers la salle de bal, chacun riant et discutant, elle se rend compte qu'au moins, elle n'attire pas trop l'attention. La jeune fille guette la présence incongru dans cette illusion d'un kaldorei aux cheveux bleus qui surgirait de nul part. Mais rien.

Je ne peux pas rester là à ne rien faire et attendre qu'il me trouve. Il ne peut peut-être pas m'atteindre, j'étais la seule visiblement à entendre cette fichue musique, il faut que je trouve le moyen de mettre fin à ça.

Soudain, elle voit l'éclat d'une fourrure bleue nuit dans la foule. Les deux yeux félins se tournent vers elle et il accourt tel un fantome dans sa direction, traversant sans s'en rendre compte les nombreux couples qui virevoltent dans la pièce au rythme d'une valse. La joie intense de sentir qu'elle est proche de retrouver la réalité est vite balayée quand Khalal s'évapore soudainement, alors qu'il ne restait que quelques mètres entre eux.

Khalal ! Khalal ? Non mais c'est pas vrai !! Allez, Celyan, concentre-toi. Ce n'est pas réel, ce n'est pas réel, ce n'est pas réel. Réveille-toi !

Se prenant la tête entre les mains, la paladin s'énerve, se fichant que les gens se retournent vers elle avec des airs surpris et dubitatifs. Aucun en tout cas ne l'approche, si ce n'est...

- Eh bien, vous ne semblez pas aller bien belle demoiselle. Puis-je vous aider ?

Celyan relève les yeux et croise ceux d'un quel'dorei qui l'observe, un sourire aux lèvres.

- Non, non, ça ira. Je... vais me débrouiller.
- Vous êtes sure ? Vous semblez seule et perdue comme un oisillon éloigné de son nid.


Affichant une petite moue en réponse au sourire de l'elfe un peu trop charmeur à son goût, la paladin se détourne. Si elle est bel et bien bloquée ici, et si elle ne parvient pas à revenir à la réalité, alors autant mettre ce temps à profit. Peut-être parmi cette illusion, peut-elle trouver des informations sur Medivh lui-même.

- Le Maître n'est pas là ce soir. Si vous vouliez le rencontrer c'est raté.

Faisant volte-face vers le haut-elfe qui vient de lui susurrer les mots tout bas, elle le dévisage plus attentivement. Roux, un regard bleu si pur qu'il pourrait rivaliser avec un ciel d'été, et cet horrible sourire à la fois mesquin et prédateur.

- Vous savez où il est ?
- *hausse les épaules* Peut-être. Que me donneriez-vous en échange ?
- En échange de quoi ?
- De cette information.
- Vous plaisantez j'espère ! J'ai peut-être l'air d'une noble... enfin à peu près... enfin peut-être pas. Mais je n'ai rien pour payer quoi que ce soit.
- Hum... Dans ce cas, faites un effort, mettez-y un peu de vous même. Accompagnez-moi voulez-vous ?


Le haut-elfe tend son bras dans un geste parfaitement calculé. Celyan reste hésitante un moment, répugnant à tenir compagnie à cet inconnu, mais se dit qu'au fond ce n'est qu'une illusion. Et peut-être une illusion qui pourrait être utile. Il faut parfois faire des sacrifices.

- Très bien, je vous accompagne. Vous n'auriez pas envie de visiter une bibliothèque par hasard ?
- Hahahaha ! Chaque chose en son temps, nous avons toute la soirée, n'est-ce pas ? Commençons depuis le début, comment vous appelez-vous ?



*************************************************************


- Mangez donc. Je vous assure, la nourriture est divine.
- Je vous assure, je n'ai pas faim.


Répondant avec autant de mauvaise volonté que possible, Celyan observe l'elfe qui avale un petit-four pris au buffet.

- Bien alors... savez-vous où je pourrais trouver le... Maitre ?
- Je dirais... nul part.
- Quoi ? Nous avions un marché. Je vous accompagne en faisant semblant de rire à toutes vos paroles depuis tout à l'heure, alors dites-moi où il est.
- Hum, j'ai dit que je vous donnerais l'information. Et l'information c'est que vous ne trouverez nul part ici.
- Dans ce cas à quoi rime tout ce... ce truc, ce bal, cette fête ?
- A vous troubler bien entendu jeune dame.


Serrant les poings, Celyan soupire, elle a perdu du temps pour rien. Elle doit trouver des informations. Ou un moyen de s'échapper de cette illusion du passé. Les deux seraient pas mal.

- Eh bien, vous semblez pensive. C'est lui qui vous préoccupe ?

L'elfe esquisse un sourire et prend l'apparence de Khalal quelques instants. Ecarquillant les yeux, et s'éloignant vivement de l'imposteur, la paladin fulmine de rage.

- Espèce de sale petit enf-...
- T-t-t-t-t... de bien mauvais mots dans une si jolie bouche.
*amusé*
- Qu'avez-vous fait de lui ? Où est-il ?

Alors que Celyan est sur ses gardes à quelques mètres de lui, le haut-elfe s'esclaffe soudainement d'un rire franc. Deux convives passent à côté d'eux, et les saluent d'un signe de tête enjoué, puis s'éloignent, pensant visiblement que Celyan vient de dire quelque chose de particulièrement drôle. Le quel'dorei se rapproche, Celyan fait un pas en arrière.

- Si vous vous comportez de façon trop remarquée, nous allons avoir des ennuis, puisque nous savons tous deux que vous avez un peu trop conscience de cette fausse réalité. Votre ami est là, quelque part dans les parages.
- Qui êtes-vous ? Est-ce que vous êtes bloqué ici comme moi ? Comment pouvez-vous le voir ?
- Ah... encore beaucoup de questions. Mais vous ne posez pas la bonne. Que diriez-vous d'un nouveau marché ? Vous vouliez atteindre la Bibliothèque je crois. Je peux vous y mener, Celyan.
- Et en échange ?
- En échange...
*regarde la vaste salle* Il va falloir atteindre la porte du fond, sans se faire trop remarquer cela va de soi. Savez-vous danser ?



Lumière, donne moi la force de surmonter cette épreuve...



Dernière édition par Celyan le Lun 10 Nov 2014 - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalal

avatar

Messages : 548

MessageSujet: Re: Recherche sur la Porte des ténèbres   Mar 4 Nov 2014 - 10:48

Enfin revenu dans le monde réel, Celyan expliqua au druide briévement la situation. Elle s'était retrouvée au moment de la réception organisée par une personne appelé le "Maître", surement Medivh, et qu'un haut-elfe inconnu l'avait escortée jusqu'ici, la bilbiothèque du Gardien. Du fait des personnes, costumes, discussion c'est un fragment du passé qui l'a absorbé. Bien que extrêmement méfiante vis-à-vis de cet elfe, il avait tenu parole et non seulement l'avait conduite dans ce lieu, et permis de retrouver la réalité mais surtout fourni une clé et quelques conseils de recherches. Si la méthode arracha de nombreux grognements au druide, il fut forcé d'aquiescer.
Les ouvrages conseillés par l'esprit furent trouvés pour la plupart. Victime des conditions de préservation misérable et du fait que la tournure de phrases et la langue utilisée ne soient pas toujours aisées à comprendre, les livres abimés furent empaquetés et rangés dans leurs sacs.
Le dernier livre fut retrouvé dans une salle à part, accessible uniquement grâce à la clé fournie par le quel'dorei. Située dans les hauteurs de la tour et mieux préservée que le reste, la pièce regorgeait elle aussi d'ouvrages. Celyan et Khalal parvinrent à repérer le titre du livre conseillé. Au moment où ils posèrent la main dessus, la porte se referma d'un claquement sec derrière eux et le livre chuta sur le sol, s'ouvrant.

***********************

Lorsqu'ils s'approchèrent, les pages se mirent à défiler de plus en plus vite jusqu’à former un spectacle coloré, les projetant tout deux dans une nouvelle vision.
Des marécages profonds, les couleurs semblant par moment délavées comme si leur yeux regardaient à travers un filtre de mauvaise qualité, mais surtout au milieu, un Portail bien connu, parcourru d'énergies bleutées, devant lequel se tenait un grand humain encapuchonné par une large cape noire et rouge et ornée de plumes ébènes.
Bien qu'ils soient dans ce qui semble être un souvenir du Gardien, ils purent avoir quelque informations en assistant au déroulement de l'avènement de la Porte des ténèbres :
Citation :

   - Il faut ouvrir la porte de chaque côté de la faille pour l'activer.
   - Détruire la structure ne change rien, il faut d'abord fermé la porte puis la détruire pour réellement abattre la faille.
   - Les failles ne peuvent être déplacé, celle vers un lieu donné de Draenor ouvrira forcement vers ce lieu de Draenor.
   - Les couleurs ont une signification, bien que floues dans ce souvenir de Medivh, le bleu évoquant une faille existante mais inactive, le vert signifiant que la faille est opérationnelle pour voyager entre les deux mondes et le rouge suggérant une faille connectant ce qui est identique et à la fois différent, une trame changeante.

Bientôt le souvenir cessa, la vision s'estompa, Celyan et Khalal se retrouvèrent à nouveau dans la pièce close. Bloqués, enfermés comme des rats, les informations en main, mais sans pouvoir rejoindre la sortie. S'acharnant contre la lourde porte en bois ne bougeant pas d'un pouce, comme pétrifiée, ils se tournèrent ensuite vers les fenêtres basculantes, situées hors de portée, vers la plafond, éclairant la pièce du haut des bibliothèques. Le druide entreprit de grimper agilement l'une des étagères de la vaste bibliothèque, qui servit de mur d'escalade pour l'occasion, sans que la paladin en armure ne puisse le suivre. Parvenant au sommet, il sortit par une fenêtre sous forme de corbeau afin de retrouver les archimages et ramener les renforts pour Celyan.
Retrouvant le guide mage et d'autres envoyés du Kirin Tor, ils formèrent un groupe de secours pour extraire la paladin de ce piège, tandis que pour elle, les minutes devaient sembler longues, confinées dans la bibliothèque. Pour motiver un peu plus les mages à agir prestement, Khalal n'omit pas de mentionner les précieux ouvrages que Celyan détenait dans son sac.


****************************

- Avez vous une idée de comment ils ont pu trouver le chemin ?
- Non...
- Comment deux novices sortis de nul part ont-ils pu parvenir jusqu'à la bibliothèque seuls ? Cette tour est un vrai labyrinthe physique et au-delà de ça, même les personnes ayant un bon sens de l'orientation se retrouvent souvent manipulées contre leur gré et se "perdent".
- Il dit vrai. Combien d'entre nous ne sont jamais revenus de cette maudite Tour ? Combien n'ont jamais été retrouvés en dépit des expéditions ? D'autre n'ont fait que tourner en rond sans pouvoir accèder à la Bibliothèque. Et pourtant ces deux étrangers... viennent d'en réchapper, même après avoir faussé compagnie à leur guide.
- Notre mission est de surveiller ce lieu, l'étudier, le comprendre. Or nous venons de secourir deux personnes dont nous ne comprenons pas la "chance" inouïe qui leur a sourit. Il faudra garder un œil sur eux. Discrètement.
- Je partage votre avis. En attendant, les deux livres ont été réquisitionnés et nous avons là de nouvelles pistes écrites à étudier en provenance de la Bibliothèque de Karazhan.


Les mages jettent un regard en biais à l'elfe et l'humaine qui s'éloignent sur les routes brumeuses du Défilé de Deuillevent. Ils ont mieux à faire que les soumettre à un interrogatoire approfondi... pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche sur la Porte des ténèbres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche sur la Porte des ténèbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour tous ceux qui n'ont jamais passé la porte des ténèbres
» [Pré-Patch WoD] Vers la Porte des Ténèbres
» A la recherche d'un porte clef RFID
» La porte des Ténèbres et la Chute de Stormwind
» Au pied de la Porte des Ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: