Forum jeu de rôle sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nécromancie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin



Messages : 103
Age : 21

MessageSujet: Nécromancie   Dim 15 Déc - 16:01

Le Gnome:


C'est sur les hauteurs d'une falaise d'où serpente un chemin sinueux, dans les serres rocheuses, que Celyan, Khalal et Thyméar peuvent apercevoir en contrebas un poney galopant à toute allure le long du chemin périlleux. Affolé, le petit étalon soulève rocaille et nuages de poussière brune dans sa course. Une modeste selle de laine orne son flan, virevoltant au rythme des rafales de vent ainsi qu'à celui du tintement des violes de verre que doivent renfermer les deux sac sur ses cuisses, tout cela à l'unisson avec les foulés de l'animal apeuré.
Au pied de la falaise, une forêt de pin et de chênes lugubre se mêle de toiles d'araignées gigantesque lui donnant le funeste de creux des Tisseuses. C'est un hurlement d'agonie qui finit par porter la curiosité des trois aventuriers en éveil.


Dernière édition par Theanel le Dim 16 Fév - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quintessence-rp.forumgratuit.be
Admin



Messages : 103
Age : 21

MessageSujet: Re: Nécromancie   Dim 16 Fév - 16:19

Rêve:

Depuis plusieurs semaines, Celyan et Khalal sont persécutés par des rêves étranges parfois inquiétant. Ils faisaient parfois référence de feu, d'une épée, d'un saule-pleureur, et parfois se mêlant aux songes les plus obscurs la silhouette d'un homme apparaissant dans la pénombre. Devenant presque habituels, ces rêves pouvaient être en lien avec la mort de leur ami, Kaïho Seishin, annoncé par le gnome qu'ils avaient sauvés dans les serres rocheuses et qui était présent peu de temps après sa mort. Ce dernier nommé Makna Fulguroboulon avait accompagné le moine dans les montagnes abandonnées aux orgres, au syndicat et aux yétis, dans une excursion qu'il entreprenait souvent de faire pour les richesses que l'on peut trouver là bas. Des lettres parvenue à Celyan, écrite par nul autre que Kaïho, relatent du récit de cette péripétie qui fut fatale pour lui.
C'est en cette nuit passé à Atreval que Celyan partit se coucher. Elle s'installa dans son lit, et s'endormit presque aussitôt la tête posée sur l’oreiller. Commença alors un nouveau rêve étrange qui hanta son sommeil.



Ouvrant les yeux, Celyan se trouva au cœur de bois enchantés. Au loin, le fracas des armes et les cris de guerre dans une langue qu'elle ne comprenait pas éveillèrent sa curiosité. Elle prit le temps d'analyser quelques instant la situation, car elle savait qu'elle se trouvait dans un rêve. Ayant déjà vu dans les livres des croquis représentant cette forêt "les bois des chants éternels", elle put rapidement définir où elle se trouvait, mais pourquoi, elle l'ignorait encore. Une haut-elfe vint la voir en courant, Celria, elle connaissait son nom, mais là encore ne put dire pourquoi.

"Que faites-vous là?! Le fléau est aux portes de Silvermoon, tout le monde doit venir combattre!" L'elfe jaugea du regard Celyan d'un air sévère et charismatique.

Celyan voulut lui répondre, mais elle fut interrompue par deux goules accourant dans leur direction. Aussitôt en posture de combat, Celria vint se mettre aux cotés de Celyan, pour combattre. Les lames elfique de la forestière vinrent frapper l'une des goules de plein fouet qui tomba en loque, la deuxième eut la gorge transpercée par la lame de Celyan, sa tête en équilibre pendant un petit instant sur le plat de la lame. Ces goules étaient décomposées et peu résistantes, mais Celyan sentit quelque chose de différent en elle. Elle se sentit plus grande, et plus agile qu'à la normale, d'ailleurs son corps était différent, plus souple et léger. Elle était dans la peau d'une Haut-elfe. Le combat finit, Celria se tourna vers Celyan:

-"Suivez moi! Pour le puits de Soleil!"
-"Ah! Oui... Oui! Pour le puits... de Soleil..." Répondit-elle aussi convaincante qu'elle le put
.

Courant rapidement, les deux arrivèrent très vite au cœur du combat. Le fléau innombrable avançait rapidement en une ligne droite vers les portes de Silvermoon, formant ce que l'on nommera bientôt funestement la "Malebrèche". Les goules et squelettes vinrent très vite les stopper dans leur course, ainsi qu'un nécromancien, en retrait. Une autre forestière, armé d'un bouclier et d'une épée, vint les rejoindre pour former une ligne protectrice à coté de Celyan. Celria rangea vite ses lames, sortit son arc et resta derrière la ligne de bouclier que formées ses sœurs en les encourageant avec son charisme de chef, visiblement.

"Eida-falore-adic!" Hurla-t'elle, tout en décochant une flèche dans le genou du Nécromancien.

Les goules, enragées par la soif de sang, vinrent culbuter les boucliers qui tinrent bon. Un peu partout sur le champ de bataille, de petits groupes pareils au leur, se formaient, mais face à ce nombre toujours plus important de morts-vivants les elfes ne purent presque rien faire.
Le Nécromancien en face commença à incanter de sombres formules magiques et ramena à la "vie" les cadavres déjà achevé de quelques goules. Celria décochant une seconde flèche, parvint à venir à bout du sombre invocateur, lui transperçant sa malsaine boîte crânienne. Mais débordé, les deux femmes avec leur boucliers allaient bientôt ne plus pouvoir faire grand chose, de plus les diverses groupes d'allier  autour d'eux commençaient à faillir, périr, ou bien rebrousser chemin.

"Il nous faut nous replier mes sœurs!" Cria Celria de nouveau.

Celyan perçut que le rêve devait se dérouler ailleurs, et acquiesça. Usant de la puissance que lui permettait d'être dans un rêve, son sort de lumière qui surgit directement d'elle parvint à aveugler la plus grande partie des goules autour d'elles, mais cela avait aussi contribué à en énerver d'autres. Courant à toute allure, Celyan et Celria purent s'enfuir, mais la troisième elfe à leur coté, resta sur place pour repousser les morts-vivants désirant les poursuivre. Un cri d'agonie se fit entendre... Que la lumière lui apporte la paix.
Les forces des Haut-elfes étaient en déroute, bientôt l'armée du fléau viendrait à bout d'une grande partie de Silvermoon, mais gardant espoir, les troupes de forestières, mages et autres elfes vinrent protéger la porte de la ville. Celyan savait ce qu'il allait arriver devant ces portes... Les forces elfique, si peu nombres allaient bientôt faire face à une armée devenant toujours plus puissante, et guidé par nul autre que ce traitre... Ce prince impie, Arthas.
Le fléau lança l'assaut final sur la ville. Au loin, Celyan put voir, chevauchant un destrier squelettique le Prince Arthas... La panique était visible dans ses yeux, tout comme dans celle de la majorité des elfes présent. Une vague de goule vint frapper les lignes des elfes, faisant une percée et arrivant même en face de Celyan et Celria, cette dernière lâcha son arc, et sortit ses épées en hurlant:


"Shindu fallah na !"






La bataille que Celyan savait perdue d'avance faisait rage... Elle ne voulut pas mourir, là, devant celui qui allait devenir le Roi Liche... Non! Elle ne put se résigner à périr. Fermant les yeux, elle força de toute son âme pour partir d'ici, ce qu'elle parvint à faire. Mais elle vit toute fois la bataille... Elle assista à ce qui c'est passé, la bataille, Arthas, vit même la mort de Sylvanas...

Rêve:
 

Lorsqu'elle rouvrit les yeux... Le fléau déferlait à travers les portes de Silvermoon. La bataille était finit, mais les morts-vivants ne l'attaquaient pas, ils semblaient même ne pas la voir. Elle jeta un bref regard autour d'elle, et vit à une dizaine de mètres, les corps des elfes en amas. Couché, agonisante, Celria fixa Celyan de ses yeux bleus phosphorescent d'où coulait des larmes de sang. Celyan accourra vers elle, passant à travers les cadavres ambulant. Elle se mit à genou, la fixa aussi. D'une toux grasse, elle parvint à dire quelques mots:

"Je n'ais... Rien pus faire.. Je n'ais pas... Pus sauver... *tousse*"
"Ne vous en faites pas, vous êtes pardonnées, reposez en paix" Lui répondit Celyan, mais la forestière semblait encore avoir quelque chose à dire. Elle agrippa le col de l'armure de Celyan avec les dernières forces qui lui restait.
"Vendel'o eranu... Elle serra de toute sa poigne... Vendel'o *tousse*... Eranu... Vende... L'o... Eranu." Elle répéta cette phrase jusqu'à son dernier souffle, puis périt, la lumière dans ses yeux s'estompant.

Celyan ferma les yeux de la défunte, puis se releva. Étrangement, le rêve continua. Les morts déferlaient toujours à travers la Malebrèche mais laissaient en paix Celyan. Elle regarda au loin, voyant quelque chose, une silhouette marchant dans le sens inverse de la marche des morts-vivants. Elle courut pour le rattraper, en l'appelant. Qui était-il?
L'homme se retourna, visiblement paniqué, et désorienté. Elle le reconnu aussitôt, lui et ses cheveux courts, blonds, et sa barbe taillée. Cette balafre sur son nez, et son bâton en bambou avec la gourde qui l'accompagnait. Kaïho était là, face à elle, les yeux écarquillés et le teint blafard.

"Thea-... Kaïho?" Elle se rapprocha de lui, les lèvres entrouvertes, troublée par le fait de revoir le visage de son ami que sa faillible mémoire humaine commençait à oublier. La réponse de Theanel, à la fois inquiétante et soulageant fut de demander si il était mort, et si elle aussi dans ce cas l'avait rejoins. Mais l'expérience de Celyan pour définir si elle était dans un rêve lui confirma qu'elle se trouvait bien dans un rêve et dans ce cas peut être Theanel aussi.
Theanel laissa aussitôt son bâton tomber sur le sol jonché de cadavres et vint poser ses mains sur les épaules de Celyan, la fixant droit dans les yeux et lui demandant toute son attention:

"Ecouter moi attentivement Celyan, venez au manoir Lupus, je pense être toujours en vie. Mais il ne me reste plus beaucoup de temps. Il faut que vous veniez me secourir!"

Un regard semble pèse sur les épaules des deux amis, ils sont observé par quelque chose et cela ne présage rien de bon. Theanel jeta un rapide coup d’œil autour d'eux, puis continua:




"Venez vite... Je ne tiendrais plus très longtemps, c'est un miracle que mon esprit ait tenu aussi..."

S'arrêtant en plein milieu de sa phrase, il serra Celyan fort contre lui pour la protéger, mais malgré cela elle put entendre le hurlement strident qui perça dans le rêve. Elle put voir ensuite les deux grands yeux bleus au loin.

C'est à cet instant qu'elle se réveilla en sursaut dans son lit à Atreval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quintessence-rp.forumgratuit.be
Celyan



Messages : 626
Localisation : Royaumes de l'Est
Humeur : Motivée

MessageSujet: Re: Nécromancie   Dim 16 Fév - 19:01

La paladin se réveilla alors que l'aube n'était pas encore levée, troublée par le rêve qu'elle venait de faire. Elle avait passé les derniers jours à ne voir personne, se concentrant sur la sombre affaire qui liait Saldya, l'officier de la Croisade d'Argent Drefare et les meurtres de gardes d'Argent.

Ce rêve... n'était pas entièrement le sien. C'était une sensation étrange. Bien sûr son esprit était fixé sur Iralos Drefare, arcaniste sin'dorei, anciennement rattachée aux Saccages-Soleil et à la fulgurante promotion en tant qu'officier de la Croisade d'Argent. Son subconsient pouvait avoir été influencée par les lectures des dossiers concernant les Saccages-Soleil, Quel'thalas ou encore Lune d'Argent, lieu que retourné très souvent voir Drefare...

Mais elle ne s'expliquait par les bribes oniriques précises qui lui étaient venu dans son sommeil comme l'apparente réalité des bois des Chants-Eternels, le nom de cette forestière Celria, où la subite apparition de Theanel. Tout cela, ne lui appartenait pas.

D'ordinaire le visage du moine blond restait flou, parce qu'elle ne parvenait plus à définir avec précision les traits de sa figure qui sombraient progressivement vers l'oubli. Cette fois elle avait pu le voir. Réellement. Le tenir contre elle. Il était là. Il était en vie. Celyan en avait eu la gorge nouée de le découvrir ainsi, leurs songes reliés pour un court instant dans l'onyre. Ils s'étaient retrouvés. Seuls, au milieu des armées du Fléau qui ne les remarquaient pas, passant autour d'eux sans les gêner. Comme si rien ne pouvait entraver leurs retrouvailles.

Mais Kaïho avait besoin d'aide.
- Ecoutez-moi attentivement Celyan, venez au manoir Lupus, je pense être toujours en vie. Mais il ne me reste plus beaucoup de temps.
- Attendez-moi. Je ne vous abandonnerez jamais. Je vais venir. Je vous trouverais.


Un regard, un instant. Il avait fait barrage pour protéger Celyan contre une entité bien plus présente que n'importe qu'elle image onirique près d'eux. Oppressante et étouffante. Le cri strident, d'agonie, de douleur, de rage et de haine avait vrillé ses tympans..

... et il lui semblait encore les entendre alors qu'elle observait les dortoirs plongés dans la pénombre, d'Âtreval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nécromancie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quintessence :: La vie en Azeroth :: Aventures-
Sauter vers: